Le manoir des deux chênes

(1 avis client)

8.99 18.90 

Le père de Romane ne s’attendait pas à cette opportunité incroyable : il vient d’hériter d’un manoir dans les Cévennes.
Un peu las de sa vie professionnelle monotone, le voilà qui s’est mis en tête de rénover la bâtisse pour s’y installer, et créer des chambres d’hôtes.
Changement de vie radical pour sa fille et lui, ils quittent tout pour de nouvelles aventures.
Bien vite, ils apprennent qu’une malédiction semble frapper l’endroit depuis des lustres : les propriétaires se succèdent à une allure anor­male. L’explication ? Une âme qui rôde et effraie les malheureux habi­tants…
Tout comme son père, Romane s’agace : on n’allait quand même pas leur faire le coup du château hanté !
Mais quelle énigme abrite donc ce lieu mystérieux ?

 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Romane ouvrit le vaisselier, constata qu’il était vide, et se pencha sur un carton non loin de là pour y prendre deux assiettes qu’elle alla déposer sur la table de la grande salle à manger. Son père sortit de la cuisine, une casserole fumante dans les mains.

Ils s’installèrent et Romane servit sans grand enthousiasme une cuillère de raviolis en conserve à chacun d’eux.

Éric semblait contrarié depuis le départ du cantonnier.

— Euh… Papa ? commença prudemment Romane.

— Oui ?

— Tu n’as pas cru un mot de ces histoires de fantôme, n’est-ce pas ?

— Non, évidemment non ! répondit-il d’un ton un peu rude.

Devant la mine tracassée de son père, Romane insista :

— Tu en es bien sûr ?

— Mais oui, Romane ! fit-il d’un ton exaspéré. J’espère seulement que si la rumeur circule toujours, cela ne rebutera pas les clients !

Romane opina, n’ayant pas songé à cet aspect du problème.

— Cela vaudrait mieux en effet.

— Je serais curieux de savoir si le notaire savait qu’il traînait un fantôme par ici, grommela Éric entre deux bouchées. J’ose espérer qu’il m’en aurait touché quelques mots si ça avait été le cas.

— Tu as dit toi-même que tu n’aurais pas changé d’avis.

— C’est vrai, reconnut Éric.

On aurait dit qu’il se forçait à s’en convaincre. Un silence s’installa, entrecoupé par le bruit des fourchettes raclant la céramique des assiettes.

Les pensées de Romane allèrent tout à coup à son lit, auquel elle n’avait toujours pas mis de couvertures. Elle se souvint de sa nuit précédente, ce qui lui fit dire à son père :

— Cette nuit, le vent a soufflé.

— Oui, je sais.

— Ça fait un bruit pas possible dans la toiture.

— Oui, Romane, je sais ! répéta Éric. Les couvreurs viennent demain.

La jeune fille hocha la tête et ne pipa mot jusqu’à la fin du repas. Son père gardait sa moue tracassée.

Montée dans sa chambre pour se coucher, Romane se demanda dans quel carton elle avait bien pu ranger ses draps. Finalement, la paresse l’emportant, elle capitula et remit tout au lendemain. Elle finit rapidement de mettre un semblant d’ordre sur son bureau et dans son armoire.

Puis elle se glissa dans son sac de couchage, et ne put s’empêcher de s’y enfoncer jusqu’au bout. Le vent souffla pourtant moins fort.

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

1 avis pour Le manoir des deux chênes

  1. Co et ses livres

    Je viens de terminer ce sympathique roman pour ado. Romane est un personnage auquel on s’identifie facilement. Pas évident pour elle de quitter ses amis, ses habitudes, de se retrouver loin d’eux et de commencer une nouvelle vie. Le manoir est relativement isolé et porteur d’une mauvaise réputation. Même si elle trouve l’endroit joli, elle est assez morose et se sent seule. Communiquer par messages, c’est bien, mais cela ne remplace pas la présence physique. La rentrée au lycée n’arrange pas vraiment les choses puisque les élèves ne font pas d’effort pour l’intégrer. Son père travaille beaucoup et elle ne veut pas « l’embêter », et sa mère est décédée.
    J’ai trouvé ce personnage abouti et très attachant. Je pense qu’il reflète bien les émotions de certains ados. En tout cas, elle ne laisse pas indifférent. Son ressenti est très réaliste et assez touchant.
    L’intrigue est bien menée, sans temps mort, écrite dans un style agréable à lire. Même en tant qu’adulte, j’avais envie de savoir ce que l’auteure avait réservé à ses personnages et j’ai passé un très bon moment.
    Une parenthèse rafraichissante avec des mystères et de l’amitié, voici ce qui attend les ados amateurs de paranormal/fantastique.
    Bonne découverte !

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Cécile Nocatt

Cécile Nocatt est née en 1988 et a toujours été une lectrice insatiable. Ajoutée à cela une imagination débordante, il était logique qu'elle s'es­saye à l'écriture. Une occupation vite devenue prenante et passion­nante, nourrie par des thèmes variés : histoire, ésotérisme et monde surnaturel, écologie et nature, développement personnel... De quoi inspirer une foule de récits romanesques ! Passionnée de chevaux et de nature, elle a posé ses valises en Mayenne depuis plusieurs années, dans un coin de campagne où projets et activités ne manquent pas. Sa grande aspiration est de pouvoir donner à l'écriture et à la créativité toujours plus de place dans sa vie.

Site de l'auteur
www.cecilenocatt.fr