Le dire avec des maux

(3 avis client)

7.99 18.90 

Ce roman autobiographique retrace le parcours de Marie S. qui, en réponse à divers traumatismes et à une situation familiale difficile, a développé un psoriasis, comme si la maladie, face aux mots qui restaient bloqués dans sa gorge, était devenue un moyen d’exprimer la souffrance qui l’habitait : le « mal a dit ».

Hypersensible et empathique, Marie S. a fait preuve d’un amour inconditionnel envers les membres de sa famille, leur pardonnant tout et ne sachant pas leur dire non. Malgré elle, elle a endossé, dès l’enfance, le rôle de maman pour ses proches, sans réussir à fixer des limites. Elle a subi cette situation, au point de s’en rendre malade, jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle devait formuler ses sentiments pour briser la carapace qu’elle s’était forgée et pour guérir. Car, lorsque le corps commence à s’exprimer à travers la maladie, c’est que l’on est au bout du rouleau.

Par le biais de ce récit, sous forme d’un bilan introspectif, Marie S. espère aider les gens qui, comme elle, ont du mal à gérer leurs émotions, se mettent des barrières et se laissent atteindre par les regards malveillants ou enfermer dans des situations qu’ils n’ont pas choisies. Elle veut montrer à ces personnes qu’il est possible de sortir de ces schémas vampirisants, en employant les mots, et non plus les maux, pour s’exprimer. Le message de cet ouvrage, empli de positivité, est qu’il faut réapprendre à parler, à regarder, à écouter, à pardonner et à aimer.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

3 avis pour Le dire avec des maux

  1. Laurent Renaud

    Un bien belle decouverte …

  2. Martin sophie (client confirmé)

    Autobiographie poignante et bouleversante. A quand la suite ?

  3. Drocourt (client confirmé)

    “Les prénoms de certains protagonistes de cette histoire ont été  changés. Toutefois, si des ressemblances avec des personnes réelles  persistaient, elles ne sauraient qu’être fortuites”. Quel Etrange avertissement de l’éditeur  pour ce premier Tome de l’auto biographie de Marie S. tentant avec succès une introspection passionnante, passionnée mais combien douloureuse sur son début d’existence.
    Star internationale, monstre sacré du cinéma français, le Loiret, la Suisse, Bourg la Reine, coco, homme d’affaire, la chambre bleue…il ne faut en effet pas être grand devin pour déceler  quelle famille se cache  derrière ces personnages de papier et ce livre devient comme un lien sans fard et sans complaisance entre une fiction de rêve et une réalité plus brutale. Une fois sa lecture achevée, une lueur d’espoir nait soudain faisant suite à un début de vie qui, au fil des  pages, n’en finit pas de nous hurler ses traumatismes. A chaque fois que l’on croit être arrivé au terme d’un épisode de vie chargé d’une oppressante émotion qu’un autre vous submerge déjà. Les quelques passages de relatif bonheur n’y change rien. Comment peut-on résister à tant de haine quand on est un enfant et continuer sans faillir à pardonner? Il y a parfois des âmes prêtent, dit-on, a tout pardonner. Ces âmes là sont célestes. Alors Marie S. vient sûrement du ciel.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Marie S.