Le destin et l’honneur

7.99 17.90 

Le Destin et l’Honneur est le récit mélodramatique raconté par un vieux monsieur à un journaliste rencontré par hasard. L’histoire se passe en Guyane française. Arrière-arrière-petit-fils de bagnard, il adhéra trop facilement dans le domaine de la hiérarchie prodigieuse en épousant la fille d’un industriel. La cupidité et la jalousie de certains provoquèrent son déclin. Il fut vilipendé et banni de la société. La suite malheureuse le catapulta dans les griffes d’un trafiquant de drogue au fin fond de la Sierra Leone. Après mille péripéties, il parvint à s’évader avec l’appui d’une amie sud-africaine, captive comme lui, qu’il épousera par la suite. De rebondissements imprévus en fatalités sanglantes, les voici en Afrique du Sud en période d’apartheid. Grâce à ses compétences reconnues, il se stabilisera dans le contexte d’une société fragile. La deuxième partie du roman est consacrée à sa réhabilitation. Elle se fera sous la forme d’un procès original où son honorabilité éclatera au grand jour.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Porté disparu, je fus accusé de coupable idéal, traité de vermine, de bagnard malfaisant par ma belle-famille et une population convaincue d’une arnaque préétablie par mes soins. J’étais devenu le félon, l’ennemi juré de la police.

******

Soudain, un crépitement inattendu alerta nos oreilles. Des craquements anormaux doublés d’une énorme lueur nous remplirent d’effroi. La façade de l’entrée principale du sanctuaire était en feu et celui-ci, se propageant avec violence vers le clocher, nous avertit d’un danger imminent. La stupeur passée, nous nous précipitâmes vers la sacristie, unique issue de secours. La porte résista car elle était fermée à clé.

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le destin et l’honneur”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Jacques Sainte Livrade

Fils aîné d'une famille d'agriculteurs de trois enfants, Jacques Sainte Livrade poursuit ce métier tout en construisant sa vocation littéraire. D'un tempérament pondéré, silencieux, incompris de son père autodidacte, vif et autoritaire, il doit apprendre à labourer, ensemencer, récolter les fruits de son travail sur son tracteur. Les longs parcours à travers les champs cultivés sont propices à des découvertes inimaginables et poétiques. Au son du tuyau d'échappement du moteur, il compose des chansons dont l'une est l’hymne de son village, Faudoas, ainsi que des poèmes émotionnels ou d'actualité, avec la sensation de s'évader vers un bonheur perdu au gré des saisons et des envies. Au service de la jeunesse, il devient dirigeant de Football, auteur et acteur de pièces de théâtre et musicien dans la banda de son village. Marié et père de deux enfants, il attend la retraite pour écrire et publier une autobiographie qui le titillait, faute de temps, depuis des lustres. Grâce à de bonnes critiques, ses romans sont empreints d'amour et de passion.