Le cri insonore

4.99 9.90 

L’amour, le quotidien et la vie, tout cela vu à travers la perception d’une maladie, la mélancolie.

Courts récits, poèmes, définitions, sous le signe de la désolation.

Combat du haut de ma tour pour revoir le jour.

Je ne suis pas un chevalier qui me bats à l’épée.

Un simple clavier me suffit à communiquer.

J’essaie de décrire au mieux la vie sous le signe de la maladie, à travers des thèmes spécifiques choisis de façon à la mettre en image. Une vision plutôt noire de cette vie où chaque jour est une lutte pour ne pas sombrer. Maladie invisible qu’on ne soupçonne pas à travers mes divers sourires et rires, les yeux pourtant ne trompent pas.

J’illustre très souvent mes poèmes ou au contraire, je décris mes dessins à travers un court texte.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Intense, intense douleur

Mon pilier s’effrite, s’écroule, s’effondre

Je perds l’équilibre, vacille, bascule et tombe

À trop vouloir rêver, je paie ma fatale erreur

Intense, intense douleur

Lorsque je déambule, éteint, à travers les rues

Je ne vois que sourire, joie et me sens perdu

Exclu de cet univers où tout me semble sans saveur

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le cri insonore”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Olivier Braun

Olivier BRAUN est né le 4 avril 1989 dans une commune du nord de l’Alsace. Il s’agit là son troisième ouvrage, après Mélankholia paru en 2017 et le cri insonore en 2019. Il écrit pour partager sa vision des choses, allant de l’amour au suicide, l’ayant envisagé lui-même plus d’une fois. Cette fois ci sous forme de roman. Il arrête ses études d’arts plastiques à Strasbourg en 4e année pour raison de santé, dépressions à répétition et incapacité de sortir sans ayant bu sa bouteille de vin auparavant, la foule l’effraie, les transports en commun le font paniquer, il retourne alors auprès des siens et il se met à écrire à côté de ses autres occupations que sont le dessin, la peinture et la musique. De nature artistique agrémentée de notes mélancoliques, il lutte quotidiennement et toujours pour entrevoir, la lumière du jour, celle d’un jour meilleur.