Le coeur battant – Mémoires croisés

(25 avis client)

7.99 17.90 

Ou l’auteur est un fieffé menteur, ou sa vie est un témoignage vrai de tous les possibles en cette deuxième partie du XXe siècle.

« Il est interdit d’interdire », le slogan de mai 68 lui colle à la peau, pour le meilleur et pour le pire.

« La vie est un bal de carnaval, comme il fut bon d’y avoir été invité ! » nous dit l’auteur et selon Sacha Guitry, qui l’écrit si bien : « Chaque acte de la vie est comme un petit drame – Et le tout à la fin n’est qu’une comédie. »
Jean-Jacques Morize est photographe et cinéaste, Le cœur battant est son premier roman.

 

Effacer

Description

Autres livres de l’auteur :

Figures de style – Textes et photos – Grand Format Luxe

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

25 avis pour Le coeur battant – Mémoires croisés

  1. Jean-Philippe L.

    Langage fleuri ! Pour ceux qui apprécient la gouaille d’Albert Simonin, Alphonse Boudard et autre Francis Carco… Nostalgie quand tu nous tiens !
    Personnellement, j’ai apprécié.

  2. Edwige M. T.

    Roman, autobiographie ?… On aimerait reconnaître le vrai du faux ! Pour ma part, je pense que rien n’est inventé ; sauf le dernier chapitre, peut-être ?
    A suivre…
    En attendant, quelle vie bien remplie !
    La fin laisse présumer d’une suite… Un polar ?

  3. JACQUES A.

    Avec un verbe à la fois lettré et souvent imagé l’auteur nous fait vivre une saga familiale et personnelle des plus captivante. Bravo pour avoir osé avec autant de talent, à lire sans modération

  4. Joël Vander Elst

    Bien remplie cette vie ! Bien fait ce livre !
    Quoi de mieux que de lire une bonne histoire bien écrite.
    Et si c’était vrai ?!
    Moi, j’y crois…

  5. Jean-Pierre LOUIS

    “Pour être vieux et sage il faut avoir été jeune et fou”
    Voilà ce qui illustre bien ce récit truffé d’anecdotes et plein de surprises 👍

  6. Peter Rondeau

    Un sacré parcours de vie! Une “bio” qui se lit comme un roman. On aimerait avoir connu l’auteur, être son “pote” comme il dirait…

  7. Kim PARKER

    “la vérité” ? peu importe “l’important d’aimer” c’est la “fureur de vivre” de l’auteur ! sa “passion” pour la vie qui parfois lui échappe par Amour, ses rencontres folles et incroyables qui pourraient le faire basculer dans l’irréversible, et pourtant il y va, il croque la vie à pleines dents plein d’insouciance et d’audace ! j’espère qu’il écrira encore et encore car son livre on le dévore comme une histoire folle, un film, un suspense, un temps où “les jeunes de 20 ans ne peuvent pas connaître”, d’incroyables coïncidences et de rencontres inespérées comme protégé par des “anges gardiens” qui ne seraient que des femmes ! à commencer par sa mère douce et aimante, compréhensive et insouciante ! mais il y a tellement d’amour et d’amitiés fidèles dans son récit, on aimerait connaitre chacun des siens pour écouter encore, (car je suis sûre qu’il n’a pas tout raconté) ses histoires et ses anecdotes ! bravo l’artiste à très vite pour la suite ….

  8. Claude Berthier

    Par moment j’avais l’impression de regarder un film, avec des anecdotes en flash-back et des rappels historiques. Citations littéraires et expressions populaires ponctuent gravement ou joyeusement le récit.
    Je ne me suis pas ennuyé une seconde et j’ai appris certaines choses.
    En résumé comme le dit l’auteur “- C’était bien !“
    Et c’est toujours bien…

  9. Emmanuelle de L.

    Emmanuelle de L.
    Comme chantait Barbara “♫ ♪ ♬… Si la photo est bonne… ♪ ♫ ♪ “, celle de quatrième de couverture, je veux bien rencontrer l’auteur !… Belle “gueule“ d’artiste et de baroudeur.
    Volonté d’indépendance, goût du risque, liberté, humour, dérision… un caractère bien trempé. Pas mal de talent, aussi… Quelle histoire !
    Son histoire, une histoire vécue avec passion, “le coeur battant “ !
    Manue.

  10. Marc et Julie

    Itinéraire d’un enfant gâté ?… Avec beaucoup de chance ! ( mais ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux ?)
    Le récit de l’année 68 et de celles qui ont suivi m’ont fait revivre ma jeunesse. Merci.
    Quel parcours rocambolesque !
    Ecrit dans un style direct, souvent inventif, proche de la narration orale, le livre se lit facilement, un vrai plaisir.

  11. weillal

    Osez osez ” Le Cœur battant ” le livre qui vous communique une energie folle par son intensité et ses rebondissements mais aussi ses moments de tendresse, ses surprises. Bravo et merci mon ami, vivement le prochain livre. Alain Weill.

  12. Carole Juliani

    Un exemple de vie ? Non… Un exemple de volonté et de réussite ? Oui…
    La leçon à en tirer ? L’auteur ne donne pas de leçon. Il raconte… conscient qu’il est que sa morale lui est propre et non exempte de reproches (relisez “l’avertissement“… pour savoureux qu’il soit, il nous prévient que ce livre n’est pas pour tout le monde)
    Il a du talent, je devrais dire des talents. Il réussit à peu près tout ce qu’il entreprend au gré de ses envies et de sa fantaisie.
    Même ce livre est une réussite dans la mesure où le lecteur ne le lâche pas.
    On regrette que le personnage n’ait pas consacré sa vie à une noble cause !
    Trèves de philosophie de comptoir… Lisez le !

  13. Roland Brecht

    Après les commentaires lus ci-dessus, je n’ai pas grand-chose à ajouter.
    Pour ma part, j’aime les biographies. Les autobiographies (sauf pour les témoignages historiques, les faits d’armes et les récits de découvertes) écrites par des inconnus et destinées à la sphère familiale, sont souvent insipides pour les étrangers. Une vie exceptionnelle n’est pas si courante !
    Ici, c’est le récit d’une existence fantasque qui nous est donné. Un roman donc !… C’est pourquoi sa lecture est captivante, ça se lit comme on regarderait un film (déjà évoqué précédemment par d’autres) sans effort, sans “prise de tête“.
    On passe un bon moment ! c’est déjà ça de pris.

  14. Bernard Biot

    De l’oncle et du neveu, qui est qui ? De toute évidence, un seul et même personnage ! “Mémoires croisés“, procédé littéraire qui permet des digressions tout en restant dans le vif du sujet.
    Fondé sur une histoire vécue mais qui se lit comme une aventure romanesque. On pourrait dire comme au début de certains films “Inspiré de faits réels“. Ce qui suscite la curiosité et ajoute de l’intérêt
    Bonne lecture !

  15. Alexandre Baknine

    J’ai lu ce récit avec beaucoup d’intérêt, de plaisir et de nostalgie. (A un an près, j’ai le même âge que l’auteur)
    Pour ceux que cela intéresse, vous pouvez voir une cinquantaine de “nus“ en noir et blanc de J.J. Morize dans “Figures de style“ avec des textes de Serge Koster publié l’année dernière chez le même éditeur.
    Bonne lecture à tous.

  16. gosset

    j’ai l’impression d’avoir fini un puzzle ,commencé il y a quarante trois ans .cet homme est une énigme tel qu’en lui même .c’est aussi le témoignage d’une époque de liberté et d’optimisme .je connais J.J.Morize depuis toujours chez lui pas de regret ,pas d’acrimonie ,pas certitude ,pas de leçon ,il raconte , sans fausse pudeur une vie ,ludique et clair .

  17. Déborah Grey

    “Un doux dingue“…!
    A quoi tient la vie ? L’auteur en sait quelque chose, quelquefois à un fil… Le reste est une question de circonstances ou de chance.
    Le “cœur battant“ au sens propre comme au sens figuré ! La famille, l’amour, l’amitié et l’aventure… tout est là ! Une vie d’homme pleine et entière.
    Allez-y… Vous ne serez pas déçu(e) !

  18. Gilbert Lemoine

    Et le style alors ?… Peu de commentaires (sauf le premier) sur le style fleuri de l’auteur. J’ai relevé quelques truculences qui m’ont mis en joie et que je replacerai… sans oublier l’avertissement de la préface.
    – A propos des jolies femmes : “J’ai plus souvent écrit sur du « pur vélin » que sur du « papier d’emballage »“ ou encore : “Avec des petits mecs comme ça, on se passerait de femmes.“
    – A propos des proxénètes : “Les voyous ne mangent pas de « pain de fesses. »“ ou encore : “Les julots casse-croute.“
    – A propos du luxe : “Un mec qui roule en Porsche ou en Ferrari porte rarement une Kelton !“
    – A propos de l’argent : “Je préfère jeuner avec les aigles que picorer avec les poulets.“
    Et bien d’autres encore…
    Réjouissez-vous mes cadets ! La gouaille n’est pas morte.
    Merci camarade.

  19. Eva M.

    Une œuvre qui se lie avec légèreté.

    Un récit palpitant aux anecdotes qui je suis sûre, sont toutes véridiques ! Les aventures d’un homme pas comme les autres.

    Une époque qui n’est pas la mienne mais que j’aurais aimé connaître.

    Pour finir, une gymnastique touchante entre le neveu et l’oncle, entre le présent et le passé.

    “La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie.”

  20. Thomas V.

    Pour ceux qui aime les autobiographies qui méritent d’être écrites, en voilà une qui ne manque pas de piment !
    Le style est direct, truculent et le contenu vaut son poids de cacahuètes.
    Je pense que l’auteur ne s’arrêtera pas là. En tous cas, je l’y encourage… pour notre plaisir.
    Tom.

  21. Alain Escudier

    J’ai eu le privilège de croiser la route et le destin de Jack il y a une petite vingtaine d’années et me voici un des acteurs de ce romain rocambolesque. J’en suis honoré.
    Car cette auto biographie est bien un roman. Quelle vie !

    J’ai lu cet ouvrage d’un trait sans jamais m’ennuyer avec un brin de nostalgie de ces belles années 70 faites, d’insouciance et de vraies libertés.
    Je savais Jack bon photographe puisque j’ai contribué à l’édition de son beau livre « Figures de style » mais sa plume n’est pas en reste.
    J’ai aimé ce style direct fleuri de belles expressions empruntées à la gouaille parisienne qui a baigné mon enfance dans le faubourg du temple.

    Alors Jack, on va le faire ce nouveau livre « Femmes » ? Mais ensemble, pas avec ton neveu !

  22. Verbecque Dan

    J’ai l’habitude de lire plusieurs livres en même temps et en ce moment les Chouans de Balzac, le dernier livre de Ruffin et le livre de Jean-Jacques que je retrouve chaque fois avec plaisir Bien écrit, énigmatique et la sensation que l’auteur a vécu trois vies, toujours bien accompagné que cela soit avec Peggy, sa famille et ses amis Après Figures de style avec Serge Koster et ce deuxième livre, jamais deux sans trois, on attend avec impatience le troisième !!

  23. juliette perrin

    Bien assis dans une Jaguar ou à califourchon sur un solex, peu importe…C’est la liberté de rouler qui compte. Liberté d’entreprendre, liberté de vivre…avec passion, toujours !

    J’ai beaucoup aimé ton livre JJ. Je te l’ai dit et te le redis, bravo.

  24. Jean Christophe Reveau

    Un premier livre, c’est souvent une biographie, romancée ou non… J.J. Morize est-il un “écrivain du dimanche“ comme on dit des peintres ? Ecrira-il un deuxième livre ?
    En attendant, j’ai bien aimé celui-ci et en lisant les critiques, je ne suis pas le seul.
    Par ailleurs, allez voir ses photos, dans “Figures de style“, ce n’est pas “un photographe du dimanche“ pour reprendre l’expression.

    A lire et à conseiller.

  25. Marie Dauchel

    J’ai ouvert ce livre, hier à 14h,je l’ai lu d’une traite, impossible de le lâcher une seconde, je l’ai fini à 19h!
    Une biographie passionnante, écrite par un homme “hors normes”!
    qui dès l’enfance ne voulait pas suivre le “troupeau” et qui a vécu “10 vies en une vie !”
    L'”écrivain” nous tient en haleine, avec des anecdotes incroyables, des passages drôles, très drôles, d’autres très émouvants et parfois tragiques
    Mais il rebondit, toujours, le bougre !!!
    Quel talent ce Mr Morize!
    Je vous recommande vivement son
    ouvrage

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Jean-Jacques Morize

Né en 1949 à Paris.
Études au lycée Marcelin Berthelot de Saint-Maur et à l’Institut Bonaparte de Paris
Faculté des Lettres de Paris.
Photographe et cinéaste.

Depuis 2018, Jean-Jacques Morize habite en Occitanie à proximité d'Uzès.

Photos

Presse de charme magazine (France - Europe - U.S.A) 1980 - 1995

Photos de plateaux de cinéma, show-business, pochettes de disques, cartes postales, catalogues…

Exposition : Portraits d’écrivains - Printemps du livre de Cassis 1998

Livres photos

Cliché international n° 5 - Pink Star Editions 1990

Celles qui osent - Le Magasin Universel 1994

Figures de style (textes de Serge Koster) - Editions Sydney Laurent 2021

Films

Jamais je ne t’oublierai - Indec Productions

Clips musicaux.
Films érotiques et pornographiques - Plus de140 réalisations (sous pseudonyme) 1996 - 2008