Le Carré des Anges

9.99 20.90 

Pourquoi Julie, 19 ans, souffrant d’une maladie mentale irréversible compensée par une intelligence hors du commun, rôde-t-elle dans ce cimetière d’enfants, à Amboise ? Et qui est Agathe dont elle écrit le prénom en lettres de pierres sur une tombe abandonnée ?
Trouvera-t-elle ce qu’elle cherche ou, donnant libre cours à sa folie, va-t-elle réveiller cet espace de paix qu’elle appelle « Le Carré des Anges » ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Julie barbote et des gouttelettes d’eau troublent sa vue. Ce qu’elle voit ressemble aux images d’une télévision mal réglée. Elle entend son prénom prononcé tendrement, on soutient sa nuque, une onde chaude caresse son corps. Elle ne sait plus qui est dans le bain : elle ou le bébé ? Ce visage qui la regarde, c’est celui de sa mère. Sa mère qui lui parle :
—Attends, ma chérie ! Ta serviette est mal rangée. Les objets n’aiment pas être déplacés. Ne bouge pas !
La main sous sa nuque se retire, sa tête repose sur le bord dur et glissant de la baignoire, sa mère a disparu. Pourquoi cette soudaine chaleur sur son visage, cette douleur dans la poitrine quand elle tente de respirer après un temps d’apnée, ce noir qui l’enveloppe ? Et ce cri vibrant qui sort d’elle, cri de peur, de souffrance, de vie !
Julie hurle son souvenir, puis sa terreur et son désespoir quand elle reprend pied dans la réalité : la tête du bébé est sous l’eau, ses yeux exorbités. Des petites bulles viennent éclater à la surface du bain maintenant froid.

 

 

Le prénom d’Agathe resplendit en pierres argentées sous le soleil. Ravie, Julie appelle sa fille imaginaire qui n’apparaît pas. Elle insiste, penchée sur la tombe improvisée. L’air vibre autour d’elle, comme lors de ces chaudes journées d’été où la chaleur se matérialise.
Des nuées diaphanes s’élèvent au-dessus des sépultures. Rien à voir avec les lueurs dorées d’hier soir, chaudes et rassurantes. Des enfants sortent de terre. Les plus grands ont trois, quatre ans. Les plus jeunes sont des nourrissons, mais tous gambadent à travers le Carré des Anges. Ils portent des vêtements blancs.
Julie est terrifiée lorsque les enfants commencent à crier. Ils courent en tous sens, se croisent, se bousculent, jettent des hurlements aigus. Il y en a de plus en plus et bientôt, une foule immense de petits êtres en folie emplit le cimetière.
Julie cherche Agathe dans ce chaos, mais ne la reconnaît pas : les enfants n’ont pas de visage !

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Carré des Anges”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Claude Da Silva

Claude da Silva, née à Marseille, maîtresse d’école à Paris, vit désormais en Touraine. Maman de trois enfants, grand-mère de quatre, elle partage son temps entre ses missions de bénévole, son jardin, de longues promenades en forêt et bien sûr, l’écriture.
C’est lors d’une visite guidée du cimetière historique d’Amboise qu’elle découvre cet espace, tellement émouvant, qu’est le cimetière d’enfants. Julie, son héroïne, y trouve aussitôt sa place. C’est la naissance de son premier roman.