Le Capitalisme Responsable

9.99 16.90 

Nathalie Daouda est entrepreneur. Elle conçoit des stratégies de développement pour les entreprises, et accompagne leurs dirigeants durant la phase de mise en œuvre des recommandations émises.
Elle a toujours eu le sentiment que le capitalisme libéral n’est pas le meilleur système pour développer les entreprises et améliorer simultanément la vie dans la cité. Il y a quelques années, elle a entendu une remarque qui a remis toutes ses certitudes professionnelles en perspective.
À travers son essai, elle nous propose d’explorer les principes fondateurs d’un écosystème dans lequel capital, performance économique et inclusion sociale sont interdépendants, et au service de l’humain.
“Son“ Capitalisme Responsable comme elle aime l’appeler, est une synthèse du modèle de fonctionnement qu’elle a utilisé et développé au cours de ses 20 années de carrière commerciale puis en tant qu’entrepreneur.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Or, dans toutes mes recherches et mes lectures, il était explicitement mentionné que les marchés africains étaient trop petits au mieux, ou peu fiables au pire. Il n’était généralement pas recommandé d’investir dans les pays du continent, à cause de la corruption, de la mauvaise gouvernance et du faible pouvoir d’achat de la population. Par principe de précaution donc, je me suis abstenue et j’ai pris soin de ne pas intégrer ces territoires dans mes stratégies de prospection. Mais, comme le dit si bien ce proverbe yiddish : « L’homme fait des projets et Dieu rit… »
J’ai accepté ma toute première mission en Afrique pour remplacer un collègue consultant. À vrai dire, je pensais m’octroyer quelques jours de repos sous les tropiques, en marge d’une mission    « facile ». En fin de compte, j’ai surtout reçu une extraordinaire leçon d’humilité, et vécu sans doute l’une des plus épanouissantes expériences professionnelles et aventure humaine de mon existence !

********

 

Mon Capitalisme Responsable est certes né d’un constat sur le plan professionnel, mais il est totalement ancré dans ma vie non professionnelle, en tant que consommatrice, citoyenne, et membre d’une communauté. Pour autant, je me suis attachée à rester sur le plan professionnel pour une illustration plus concrète des effets de ce modèle de pensée et de fonctionnement.
Du reste, c’est parce que mon approche des affaires m’a toujours permis d’obtenir des résultats exceptionnels tant en atteinte d’objectifs financiers qu’au niveau des performances individuelles et collectives de mes collaborateurs, que j’ai eu l’idée de la formaliser. La dimension systémique est arrivée dans un second temps. C’est en partant de la manière dont on peut créer de la richesse de manière efficace et durable, que j’ai réalisé les implications du modèle sur la communauté non professionnelle.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Capitalisme Responsable”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Nathalie Daouda

Nathalie Daouda est née en 1974. Elle a fondé le cabinet ND Consultant, après une carrière de cadre commerciale en France.
Elle a un Bachelor en Business Administration et Finances Internationales. Au cours de sa carrière en tant que Directrice du développement Grands Comptes et lorsqu’elle était Responsable Grands Comptes, elle a conçu et vendu avec succès des solutions à valeur ajoutée pour ses clients, dans plusieurs secteurs d’activité.
C’est en 2011 qu’elle a décidé de devenir entrepreneure. Son cabinet de conseil et stratégies de développement responsable des affaires cible principalement les TPE, PME et ETI en France, en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale. Elle met à leur disposition des méthodologies et outils pour l’analyse de marché, et le management stratégique de la performance économique des organisations.
Nathalie Daouda est une « Capitaliste Responsable » qui croit fortement dans les modèles économiques autogènes, et en l’humain comme moteur du développement durable des sociétés.