Le café des Fauries – Tome 2

9.99 

Jean-Pierre DIDIER
LE CAFÉ DES FAURIES.
DE VOGUES EN BALS SAISONNIERS.
AU CŒUR DES TRENTE GLORIEUSES
1955-1965
TOME II

Mes chers Aïeux, Jean-Hippolyte et Augusta, puis Anselme et Henri, ont créé et traversé la première moitié du vingtième siècle dans ce Café de bord de route, avant que Suzanne et Abel, mes parents, n’en deviennent à leur tour les propriétaires et les gérants.
En ces premiers jours de 1955, ils sont là, heureux tous les deux avec leur petite famille, dans ce Café des Fauries, prêts à organiser durant, sans trop le savoir encore, un peu plus d’une dizaine d’années, quantité de Bals saisonniers dans la salle tout récemment terminée et entièrement prête à accueillir tous les danseurs.
Mon enfance heureuse et mon insouciante adolescence, traversent cette multitude d’événements inhérents à tant de jeunes gens de cette époque, parmi des traditions qui perdurent encore, mais qui tout doucement aussi s’éteignent en ces années bousculées par une joie de vivre dictée par le renouveau d’après-guerre et ses « Trente Glorieuses ». Ainsi, au travers de toutes ces lignes, l’histoire du Café s’écrit encore et se poursuit toujours.
Mais qui de mes quatre ancêtres aurait bien pu s’imaginer un seul instant, que des caméras du Septième Art imprimeraient à jamais, pour les écrans des salles de cinéma, la façade de ce Café avec deux vrais comédiens déjeunant en terrasse ?…
Gardé dans sa plus pure tradition, il est toujours là ce Café, présent au bord de la route et bien vivant, en cette première partie du XXIème siècle !…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

En effet, le mardi suivant, qui était un 3 Mars, alors qu’il faisait un temps couvert annonceur de la pluie, nous rentrions mon frère et moi de l’école. La nuit approchait. Un bon cacao nous attendait dans la cuisine ainsi que nos pantoufles chaudes posées sur la porte ouverte du fourneau. La maman avait un joli sourire, je m’en souviens comme si c’était hier. Comme on finissait, elle nous dit :
« Il vous faut aller à la salle ! »
« Mais pourquoi ? », lui demandais-je.
« Ah !… »
Elle alluma la lumière de la cour, et nous arrivâmes tous les trois devant la porte de la salle de Bal. D’abord, elle posa sa main sur le bouton « tumbler » placé à droite à l’extérieur, l’enclencha pour éclairer, puis ouvrit…

*******

Les entrées sont prises en ce jour au portail, toujours avec la boîte de biscuits en ferraille et de forme carrée, posée sur la table ronde de bistrot. Soudain, arrivent trois jeunes filles avec un certain nouvel objet… Elles ont quitté leur robe à fleurs, et commencent à porter des deux pièces, avec une jupe…
Les voyant, je fus tout retourné et rempli d’un nouvel émoi… à l’aube de mes dix ans. Ce n’était plus les mêmes demoiselles, elles avaient changé, comme rajeunies dans leur jupes et chemisiers aux couleurs vives et unies ! Elles étaient, belles belles belles, heureuses, et tout en sourire. À la main, un peu fières, elles tenaient leur… »Hula Hoop », un cerceau de couleur en matière plastique, d’un mètre de diamètre et de deux centimètres d’épaisseur, dont la mode arrivait d’Australie. Jacquy Mongo, Moustache et surtout la pétillante Annie Cordy s’en étaient chargés depuis quelques mois, par leurs nouvelles chansons, d’en faire la promotion.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le café des Fauries – Tome 2”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean-Pierre Didier

Jean-Pierre DIDIER est né dans la plaine dauphinoise, tout près du Vercors, avec des racines ancrées dans le monde agricole, le commerce et l'industrie. Après des études sur l'électricité, son amour pour la nature l'amène doucement par son métier à travailler essentiellement à la campagne, avant de se lancer avec une grande passion dans l'éclairage des extérieurs de parc et surtout, durant plus d'une vingtaine d'années, dans la conception et la réalisation de mise en lumière d'édifices religieux en Drôme Ardèche. Une autre corde à son arc est le chant, comme aussi la présentation de spectacles depuis une cinquantaine d'années, tout cela lié à cette si belle enfance passée dans ce bistrot, où régnait la convivialité ainsi qu'une ambiance musicale, émanant de la salle de Bal.