L’auberge des Demoiselles

7.99 16.90 

À l’Auberge des Demoiselles, des femmes disparaissent. Inquiète, Mathilde, l’une des responsables des lieux, décide d’envoyer une lettre à sa sœur Rose pour la prévenir. Elle demande également de l’aide à la détective Sara Lauranne. Celle-ci, secondée par son ami, le célèbre détective Scott Clélingamme, n’hésite pas une seconde à se rendre sur place pour élucider ce mystère.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

J’ai chaud… J’ai froid… Mais quels sont donc ces frissons qui parcourent tout mon corps ? Serais-je en train de perdre le nord ? Et quelle est cette désagréable odeur de renfermé mélangée à celle de produits pharmaceutiques qui s’immiscent dans mes narines ? Ouille, ma tête ! J’ai les oreilles qui bourdonnent. Aïe, ça résonne ! Mais que m’arrive-t-il ? Et pourquoi ai-je du mal à ouvrir les paupières ? Elles sont lourdes comme du plomb.

 

– Eh bien, je vois qu’on s’amuse drôlement ici, dit Sara.
– Oh oui ! dit Anne. Tom nous raconte l’histoire des deux perroquets, mais il rit tellement qu’on ne comprend rien. On sait juste pour l’instant qu’il y a un fou qui va voir son patron qui a deux perroquets, un rouge et un vert. Et depuis, impossible de connaître la suite.
– Eh bien moi je la connais, cette histoire, et je sais comment elle se termine ! ajouta Sara.
– Dis-le-nous ! Dis-le-nous ! S’il te plaît ! trépigna Anne.
– Je ne vais pas retirer ce plaisir à Tom. Il va bien y arriver. Il suffit que vous soyez patients !

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’auberge des Demoiselles”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Aurélie Van Katwijk

Aurélie Van Katwijk est née le 13 août 1996 à Clermont-Ferrand. Sa famille et ses amis tiennent une place importante dans sa vie. Elle se passionne dès son plus jeune âge pour la littérature. Après un baccalauréat littéraire, elle poursuit des études supérieures en lettres modernes. Son handicap moteur lui enseigne que la vie n’est pas toujours facile. L’écriture est pour elle un moyen de s’évader et la liberté de s’exprimer sans préjugés. Fascinée par les enquêtes, et tout particulièrement par celles de Sherlock Holmes, elle a voulu au travers de cet ouvrage extérioriser, à l’image d’Eurus, la douleur de la solitude.