La Trilogie Gatsby

9.99 21.90 

L’auteur se tient pour convaincu que c’est la vraisemblance et non le contraire qui fait le piment, l’ingrédient majeur du récit sensuel et érotique.
Contemporain des « sixties », il s’y montre insensible, voire indifférent, ce qui ne l’empêche, en rien, de nous transporter dans un domaine inattendu où il s’en voit et s’en dit des vertes et des pas mûres…
Cette comédie est une valse de jupons, de petites culottes, de corsets à baleines, de jarretelles aux bas-nylon, une ronde étourdissante d’histoires lestes et grivoises, de pucelages datés, de pratiques pour le moins archaïques ; un grand divertissement à la française, un livret d’opéra en trois actes, une foisonnante série de scènes et de tableaux salaces qui en font un remontant des plus actifs.
Très certainement écrite après coup, partition judicieusement conçue pour être lue avant…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

LE SÉJOUR PÉTROCORIEN

Gatsby, à peine arrivé en vacances, descend dans les bas quartiers de la préfecture où il se lie avec des chenapans dont l’activité se borne au voyeurisme. Déniaisé par la jeune femme qui lui prête journellement son piano, il va franchir une étape supérieure.
L’époux, de son côté, commerçant connu et distingué, tente d’entamer une relation avec une veuve dont le défunt mari, pharmacien, avait inventé une pommade souveraine contre l’eczéma et l’acné juvénile. C’est le chanoine de la cathédrale qui va en détourner l’usage à son profit. La découverte de ses pratiques peu recommandables va déclencher le drame et le scandale.
Tout feu tout flamme, Gatsby va multiplier les rencontres avec des pucelles, mais   aussi des vaccinées tentées par sa gueule et son culot. Il n’en abandonnera aucune et les contentera toutes ; prendra des risques, tant vis à vis des mœurs et de la morale, que des cocus qui pourraient se montrer vindicatifs et dangereux. Que d’inconscience, que d’émotions !

****

 

LA MAÎTRESSE DU MAESTRO

La maîtresse du maestro et sa comparse Cloclo forment un couple de lesbiennes que Gatsby va réconcilier avec les hommes en croquant l’une et l’autre. Sa favorite, Nanette, une insatiable, l’attelle à ses charmes et, quotidiennement, parachève la besogne. L’annonce d’un spectacle théâtral, sa mise en place, son déroulement, entrecoupé de récréations lubriques seront un des temps forts de ce premier épisode.
Dans le second, lors d’un voyage culturel en Italie, Gatsby est convoqué à l’ambassade de France pour y passer son conseil de révision. Seul candidat, en présence du consul, du médecin et d’une hôtesse hollywoodienne, il va subir un examen assez spécial.
Les visites du forum, du Colisée, des temples, des palais, des fontaines, ne sont que le prélude aux rencontres qui ont lieu la nuit, lorsque les filles viennent rejoindre les garçons dans une des chambres de la pension.
La serveuse, Trottinette, ne parle pas un mot de Français, mais elle comprend tout et finira par payer de sa personne…

*****

LE CLERC OBSCUR

Jean Lou est un être malingre, taciturne, qui, derrière les croisées, zieute maladivement les filles qui passent dans la rue. La nouvelle bonne, Fernande, le délivre du mal. C’est le moment choisi par la famille, qui le place en stage chez un oncle notaire, en région parisienne. Il va en crever lorsque la tante, 32 ans, 9 enfants, lui en demande un dixième. Une secrétaire, maîtresse de l’oncle, s’en aperçoit et les espionne. Aucun détail ne nous sera épargné.
La mère, Mme Bartholdy, habituée aux bondieuseries et aux génuflexions, fait le grand écart dans un hôtel d’Orléans où elle a passé la nuit avec Gatsby. Elle ne s’en remettra pas et en demandera encore. Mais son amant, volage, inconstant, lui préférera des filles de son âge et on verra, là encore, pour réussir, dans quelles situations scabreuses il va se trouver embringué.
La dernière scène nous le montre au balcon de la villa Wagner. À la jumelle, il observe la rentrée des pinasses dans le port d’Arcachon. À bord de l’une d’elle, Fernande, plaquée contre la cabine, semble aux prises avec un travailleur de la mer…

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Trilogie Gatsby”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Manfred

Manfred a écrit une vingtaine d'ouvrages à dominante amoureuse et sensuelle, dont cette trilogie délibérément érotique. Il réhabiliterait le genre en retournant aux fondamentaux, à l'anecdote classique, au libertinage traditionnel, au verbe rabelaisien, tonitruant et bien senti, à la réalité des situations, des décors, des époques. Ses récits, étonnamment jeunes, insolents parfois, cocasses le plus souvent, très marqués par le milieu musical et artistique qui a été le sien, sont ceux que l'on aime indubitablement lorsque la notion du temps qui passe donne, toutes illusions confondues, le regret d'un âge d'or qui ne reviendra plus.