La treizième Lune

7.99 17.90 

Macabre découverte devant la poterne du vieux château d’Oppède dans le Luberon !…

Les légendes locales, le palindrome de Sator, les rites francs-maçonniques, la chevalerie de Malte sont-ils à l’origine de ce crime ? Doit-on remonter au temps des croisades pour en comprendre les motivations ? La famille de l’hostellerie de Ménerbes est-elle concernée par cette atrocité ? Que viennent faire de féroces loups gris du Canada dans cette histoire ? Qui est cet imprécateur qui prévient des événements ?

Les gendarmes de Bonnieux mènent l’enquête : entre forêts hantées, trafics en tout genre, parc animalier de mille cinq cents animaux venant des quatre coins du monde, ils ont bien du mal à démêler l’écheveau des preuves et des faits.

La truffe, la lavande, les olives, la vigne sont au cœur de ce roman plein de rebondissements, d’odeurs et de saveurs de cette belle région.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Sylvain avait erré pendant deux ans encore, vivant de trafics. Le second, au Canada, avait pris le chemin du Grand Nord et s’était retrouvé à Winnipeg dans le Manitoba où la plupart des habitants parlaient le français. Il avait été volontaire pour aller chasser les animaux à fourrure avec la tribu locale : les Métis.

Tous les mois, les peaux de visons, de renards bleus, de castors et de loups étaient négociables aux comptoirs de la baie d’Hudson. Un métier rude, mais rémunérateur, lui permettant de vivre correctement. Il y avait passé deux ans, restant en contact avec Sylvain et Laurent et écrivant de temps à autre à ses parents adoptifs.

 

Dans le Luberon, Frankie Merano avait obtenu, depuis une dizaine d’années, l’autorisation d’installer un parc animalier naturel que les touristes pouvaient visiter en véhicule 4 x 4, accompagnés d’un guide. Les visiteurs pouvaient ainsi s’approcher des troupeaux de bisons, des chevaux sauvages, des wapitis d’Amérique aux immenses bois et au brame puissant, des daims au pelage tacheté, des markhors du Pakistan avec leurs longues cornes torsadées, des guanacos du Pérou.

Quelques ours bruns avaient été aussi lâchés dans le parc, des rapaces comme des vautours et des aigles y avaient trouvé refuge. Autour des lacs, on pouvait voir toutes sortes d’oiseaux, notamment une variété importante d’échassiers, dont des flamants roses, et quelques gros buffles d’eau imposants.

La zone du parc était immense : plusieurs dizaines de milliers d’hectares. Avec les communes avoisinantes, le gestionnaire avait investi dans une double barrière de protection. Sur les tumuli rocheux, des chamois des Tatras avaient élu domicile et, dans les rivières, des loutres et des castors avaient été introduits. La population animale dépassait les mille cinq cents têtes avec plus de quatre-vingts espèces.

« Ce qui manque, avait dit un jour Frankie à Karl, son adjoint en charge du soin des bêtes, c’est un grand enclos de loups. Pas les loups maigrichons du coin venant des Abruzzes, mais des grands loups gris sauvages du Canada. Ce pourrait être une vraie attraction de les nourrir. »

Frankie, venant du monde du cirque, avait appris, depuis son enfance, à dompter toutes sortes d’animaux. Avec Karl, ils se promenaient à cheval dans le parc quand il y avait beaucoup de visiteurs. Ils poursuivaient, habillés en cow-boys, les mustangs au lasso, réveillaient les bisons qui paissaient tranquillement, traversaient les rivières au galop pour faire un peu d’animation.

Une grande quantité de poissons avait été mise dans les lacs et les rivières pour que les animaux puissent se nourrir. Ainsi, on pouvait apercevoir les grizzlis qui les attrapaient dans les chutes et les hérons gris cendré qui les pêchaient dans les étangs.

Frankie avait parlé de son projet à Laurent qui lui avait déjà fourni pas mal d’animaux :

« Il faudrait dans le parc une horde de grands loups gris qui pourraient se reproduire dans un vaste enclos et que l’on pourrait nourrir pour la plus grande émotion des visiteurs. »

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La treizième Lune”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Gilles Révillon

L’auteur, ingénieur de formation, nourri de littérature historique, noire ou scientifique, aime raconter des histoires extraordinaires. Il a écrit son premier roman, It’s your skin, en 2019, mêlant sentiments, suspense et intelligence artificielle. La suite, Fils de Gaïa, Enfant des étoiles, a paru en mai 2020, posant la question du devenir de l’homme à travers un roman écolo-politique et spatial. La suite et fin de la trilogie traitant du transhumanisme, Et nous deviendrons…, est sortie en mai 2021. Son troisième livre, Spiralités, édité en décembre 2020, est un roman noir se déroulant dans un contexte historique, durant la période 1968-1993 que l’auteur a vécue pleinement et dont les événements l’ont marqué sur le plan politique et personnel. Confirmant son goût pour les thrillers, il a écrit celui-ci, La Treizième Lune, un roman inspiré par la beauté de la Provence et ses légendes.

 

www.gillesrevillon.com

www.gillesrevillon.com