La Roche du Mauvais Bonhomme

4.99 9.90 

Nous voici replongés quelques siècles en arrière, à une époque où la France se déchire avec ses voisins dans des guerres fratricides, au fil de frontières fluctuantes entre le Nord et la Belgique actuelle. Victorin, un jeune garçon de seize ans avide de liberté se frotte aux premiers vertiges de l’indépendance. Brimé par une mère possessive, il se voit confronté à l’arrivée d’un vieillard éteint et pieux qui lui fait mieux approcher la religion, tout en brassant de lourdes interrogations sur son cheminement. Qui est-il ? D’où vient-il ?

Dans le même temps, un chasseur géant accompagné d’un monstrueux molosse, surgis de nulle part, mettent le pays à feu et à sang, en s’en prenant surtout aux intérêts des nobles et autres châtelains, sous le regard inquiet des paysans et bûcherons des villages voisins.

Sur les traces du mystérieux chasseur sanguinaire et de son immonde compagnon, Victorin tente de percer l’énigme et ira de découvertes en découvertes…

Effacer
UGS : ND Catégories : , , Brand:

Description

Le vieil homme restait immobile. Du coin de l’œil, sans bouger la tête, Victorin se hasarda à discrètement reluquer son voisin, et s’aperçut, non sans surprise, que ce dernier en faisait autant. Trahi par son attitude, il se raidit aussitôt et renoua illico avec sa réserve naturelle en s’engonçant davantage dans sa timidité. Pourtant, il lui restait une impression indéfinie… une vague sensation d’étrangeté… une sorte de malaise, après leurs regards croisés ! Son visage était balayé par une barbe décrépie qui accusait les années. Sa chevelure, encore dense, hésitait entre le blanc et le gris, et marquait elle aussi le poids des décennies. Pourtant, le regard était, lui, d’une incroyable fraîcheur, effrontément juvénile ! Victorin avait vu danser une petite flamme dans son œil, d’une vivacité absolue, en décalage avec la décrépitude du vieillard. L’homélie glissa sur ses tympans devenus sourds. Dans un tumulte d’interrogations, il ressassait la courte scène.

L’ambiance villageoise n’était plus au beau fixe ! Les lavandières, d’habitude au chant si prompt à défaut d’être mélodieux, s’étaient tues. Les lessives en commun, à l’abri du séculaire lavoir qui s’immergeait en paliers dans la rivière, jadis prétexte à de longs après-midis bavards, étaient rapidement expédiées. Le linge expiait pour ce trouble général ! Les valeureux bûcherons, cependant, n’avaient d’autre choix que de s’adonner à leur travail aux allures de sacerdoce.

Un groupe officiait du côté de l’étang du lieu-dit « Forêt », entre Cousolre et Hestrud. Un soir, les hommes exténués et affamés étaient réunis autour d’un feu crépitant qui venait lécher les flancs d’un jeune sanglier, que tournait négligemment l’un d’eux sur une broche de fortune.

 

 

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Roche du Mauvais Bonhomme”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Bernard Bernard

Au travers de Victorin, c’est un peu la trame de la vie de l’auteur qui apparaît en filigrane, en complet décalage historique. Les émotions du jeune garçon sont les siennes, quand la vie n’avait pas entamé une candeur et une naïveté secouées par les vents mauvais de l’existence, et une certaine forme d’indolente résignation. Elevé dans une secte - ou plutôt forcé par une mère qui n’en portait que le nom - il a longtemps abhorré toute forme de religion, avant de doucement renouer avec une vraie religiosité qui l’inspire, sans qu’il sache où cela va le conduire. C’est, en tout cas, derrière le mystère non résolu transcrit dans ce petit ouvrage, une ode à la vie et à l’espoir, en dépit des mille embûches qui menacent, en même temps qu'un plongeon nostalgique dans les réminiscences parfumées de la pureté juvénile…
Journaliste indépendant depuis quinze ans maintenant, après avoir occupé des postes de localier dans le Nord, avoir eu la responsabilité de la chronique judiciaire d’un hebdomadaire et écrit de nombreuses piges dans des journaux ou magazines nationaux, l’auteur a déjà publié « M. Chirac ! Vous m’avez oublié ? » et il lui reste à faire paraître « Le Potager Loufoque ».