La Prophétie de Mitterrand -de l’Affaire Fillon à l’État-Macron

9.99 21.90 

Et si l’affaire Fillon était autre chose que ce que les médias nous en ont dit ? Si l’erreur de la droite avait été de croire que François Fillon était personnellement visé ? Quand le PNF ouvre son enquête fulgurante sur François Fillon, voilà déjà quatre ans que les faits incriminés ont cessé. Pourquoi alors tant de célérité des magistrats ?
« La prophétie de Mitterrand » est le récit très documenté d’un serial killing politique, de la fabrication d’un président par des médias appartenant aux mécènes-oligarques de la République et de la destruction systématique et planifiée de ses concurrents. Au lieu d’une élection imperdable, les Français assistent à une élection improbable.
Et depuis, ils subissent un régime narcissique, égotique, aussi bavard qu’impuissant d’une République illibérale, gouvernée au mépris de la Constitution, nourrie des tromperies sur l’Europe et conduisant à la gestion autoritaire de la crise sanitaire. Depuis son élection, chacun des gestes du président Macron est mû par les lois de la gravité électorale. Avec en point de mire l’instrumentalisation de l’extrême droite pour la promesse d’un acte II en 2022.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

“Il est très peu vraisemblable que l’affaire Fillon fût pilotée par la droite comme l’argumentent Davet et Lhomme dans leur livre « Apocalypse ». Les haines n’expliquent pas tout. Pour exécuter Fillon comme il l’a été, il faut contrôler les organes du pouvoir et l’autorité judiciaire, ce qui n’est plus le cas de Sarkozy ni de la droite depuis quatre ans. Il fallait une courroie de transmission. Or les relations de Sarkozy avec la justice, pendant tout le quinquennat Hollande, sont tendues et plutôt de celles que régissent les droits de la défense, même bafoués, que celles d’une complicité comploteuse avec les magistrats. S’il rencontre fréquemment les juges Gentil et Tournaire, on imagine mal un Sarkozy leur demander un petit service contre Fillon : le régime de la garde à vue ne s’y prête pas.

Cependant, l’enquête des journalistes du Monde a un grand mérite. Elle confirme que l’affaire Fillon ne doit rien au hasard. Car en pointant du doigt les sarkozystes, à tort ou à raison, tout ce qu’ils nous disent est que quelqu’un est à la manœuvre.”

**********

“Mitterrand ne se trompait pas quand il estimait que la Constitution serait dangereuse si un homme au tempérament instable, appuyé par une majorité absolue à l’Assemblée, arrivait au pouvoir. Le drame des Français, en 2017, est cette majorité formée de « députés internet » sans expérience politique, sans connaissance des institutions et de leurs nécessaires équilibres. Leur seule utilité est de graver dans le marbre de la loi, le petit doigt bien sagement sur la couture du pantalon, les ukases présidentiels. L’intérêt public leur est étranger : ils ont été biberonnés à l’individualisme de leur cybermonde dont Macron les a extraits.

Il y a une certaine ironie de l’Histoire dans l’évolution de la Ve République. Mitterrand criait au coup d’État contre de Gaulle qui s’en défendait avec dérision le 19 mai 1958 moquant qu’on le soupçonnât de vouloir « commencer à 67 ans une carrière de dictateur ». À un Macron qui aime qu’on le compare au Général, rappelons que de Gaulle avait d’abord rétabli les libertés individuelles avant de se faire élire. Macron, lui, aura attendu d’être élu pour les restreindre sérieusement.”

 

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Prophétie de Mitterrand -de l’Affaire Fillon à l’État-Macron”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Thierry Lebeaux

Diplômé d’une maîtrise en économie internationale et du Collège d’Europe, Thierry Lebeaux a commencé sa carrière à la Commission européenne à la direction générale du Marché Intérieur pour la mise en œuvre du Marché unique de 1992.
Il a ensuite dirigé des cabinets de conseil en affaires publiques européennes à Bruxelles où il a entrepris des campagnes de lobbying pour le compte d’entreprises françaises et internationales. Il est l’auteur de nombreux rapports et études économiques sur les politiques européennes réalisés pour ses clients et a conduit des audits de programmes européens à la demande des institutions européennes, notamment de la Commission et du Parlement européens. Il a enseigné à l’université de Lille, puis en écoles de Commerce à Lille et Bruxelles.
Père de trois enfants, il réside au Royaume-Uni avec son épouse britannique, où il poursuit ses activités de conseil en affaires européennes.