La poule aux œufs ne dort que d’un œil

7.99 17.90 

« Inclassable », c’est le qualificatif qui revient souvent au sujet de mes écrits.
C’est ce qu’on dit de moi plus largement, que ce soit à propos de mon physique, que je qualifierais « poliment » de généreux, ou qu’il s’agisse d’autre chose…
Vous viendrait-il à l’idée, un jour, de faire entrer une poule dans une case ?
Moi, non, excepté dans un poulailler de belle taille, pour qu’elle y dorme.
Ainsi, je revendique, si originale la démarche soit-elle, que de m’interdire en tant que poule d’entrer dans des cases symboliquement, au chausse pied, équivaudrait bien à condamner l’élevage en batterie….
Opportunisme d’autrice diront certains ? La comparaison, pourtant, ne me semble pas si déplacée, non ?
Oscillant entre souvenir personnels, rapprochements entre artistes sur le sujet et conseils purement techniques, à moins que ce ne soit que philosophie, cet ouvrage n’ambitionne rien de moins que de développer de multiples points auxquels on ne pense pas nécessairement au sujet de l’aviculture, pratiquée en tant qu’amateur.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Ma troisième fille, âgée de quelques années, 5 ou 6 peut-être, arriva un jour dans la cuisine avec un oisillon tombé du nid…
Si encore ce dernier avait été paré de quelques plumes, juste histoire de ressembler à quelque chose…
Non, véritablement, NON. Incroyable… On eût dit une sorte de petit tas d’os, yeux fermés, avec juste la peau, pas le moindre duvet et encore moins de plumes.
Je suppose qu’il avait dû éclore un jour ou deux avant, on ne pouvait l’imaginer que dans son œuf, et je dois avouer que vu le peu de chances qu’on avait de le tirer d’affaire, il est tout à fait probable que j’aie pensé très fort qu’il aurait été bien inspiré d’y rester.
Quoi qu’il en soit, avec le regard suppliant de la petite Charlotte, il me fallait bien me rendre à l’évidence… Françoise, tu t’écrases et tu obéis à ta fille…
Je dois bien reconnaitre que le spectacle que l’oisillon nous donnait m’envoyait un signal extrêmement fort indiquant que ça serait le bon moment pour apprendre à ma fille ce qu’était la mort…
Que ça arrive dans quelques heures (il ne bougeait quasi- ment pas, épuisé, je suppose), ou bien les jours suivants, la leçon serait toujours bonne à prendre.
On commença donc, en parfaits autodidactes, à mettre tout en œuvre pour le sauvetage que Charlotte attendait tant, et on utilisa alors toute notre imagination pour trouver un moyen de lui faire entrer dans le gosier un truc qui soit de nature à le ranimer.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La poule aux œufs ne dort que d’un œil”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Françoise Niel Aubin.

Depuis plusieurs années, l’autrice a beaucoup travaillé sur le sujet de la famille en général, et plus particulièrement sur son évolution ces dernières décennies, au point de s’être trouvée avec une compilation d’une cinquantaine d’articles.
Il lui est vite apparu que ces travaux ne pourraient pas être diffusés sous leur forme première chez un éditeur, et qu’ils devaient être actualisés et revisités sous différents thèmes, ce qui lui a donné l’opportunité d’en approfondir certains.
De plus, une petite sœur « particulière par son origine » est arrivée dans sa fratrie composée de trois frères et sœurs. Élevée par leur mère qui n’en était pas la mère biologique, elle fut adoptée dès que la loi le permit, en 1972.
L’autrice a ainsi pu apprécier en quoi une mère pouvait élever un enfant « qui ne sortait pas de son ventre » et à quel point ce fait n’interagissait en rien dans l’éducation et l’amour que ses parents lui ont prodigués.
Elle a été éducatrice stagiaire, femme au foyer, a eu des filles… puis a divorcé, vécu « sans travail », élevé ses filles, dont l’une est homosexuelle.
Ces étapes ont été autant d’occasions d’interroger la parentalité, à travers les différents spectres que sa vie personnelle lui a imposés.