La nuit du prince au collier de chien

7.99 17.90 

Anéanti par un chagrin sentimental, un jeune étudiant romantique, homme d’un seul amour, décide d’en finir avec la vie. Dans l’enfer où l’a conduit son geste désespéré, il rencontre un être abominable, repoussant et monstrueux de laideur, le Prince Isidore, qui l’obligera pendant toute une nuit de ce nouvel univers à écouter son récit de lamentable dément. Une histoire d’amour à la Cyrano… Guerre, captivité, évasion, traque… Le Prince Isidore dévale les pentes des hauteurs vertigineuses, des espérances juvéniles jusqu’aux profondeurs abyssales du désespoir. D’épreuves en rebonds, de chutes en relèves, le Prince Isidore va poursuivre un seul but : son Amour, Sofia, l’idéal de la Femme.Alexandre Kourdimanov entraîne le lecteur dans une course folle par des chemins où les tentations, l’honneur, le courage et le don total composent la trame de ce roman initiatique. Pourtant dans cette violence extrême, point de brutalité, tout est suggestion, poésie : la douceur, la musique des mots, les odeurs et les souvenirs évoquent les sentiments les plus intenses. Car ce récit est une ode à toutes les femmes, anges descendus du Ciel et qui vous donnent déjà par leur incommensurable, fascinante et enivrante beauté comme un avant-goût d’éternité, cet incomparable et si précieux reflet d’un paradis perdu.

En lisant ce roman jusqu’au bout, vous découvrirez pourquoi le cou du Prince est à jamais enserré dans un collier de chien.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Madame le professeur de français,

 Il y a de si nombreuses années (mais je m’en souviens comme si c’était ce matin même) vous êtes entrée pour la première fois dans notre classe du lycée, perdu entre mer et collines aux confins de la banlieue nord, et en cette journée ensoleillée de septembre vous avez fait sensation.

 Vous étiez belle, vraiment belle, d’une beauté si évidente et si inattendue dans ce lieu d’étude, que le silence s’est soudain imposé comme la seule réponse possible à notre heureuse et totale surprise.

Vous vous êtes dirigée doucement vers ce qui allait être votre bureau en passant magnifiquement devant le tableau noir, pendant que plusieurs garçons se précipitaient dans une course burlesque pour arriver les premiers et avoir l’honneur d’épousseter la chaise en bois sur laquelle vous alliez vous asseoir. Il ne fallait surtout pas que votre tailleur attrape la poussière de craie blanche qui y avait élu reposoir.

Vous n’étiez pas que belle ; nous avons vite appris que vous saurez également nous faire aimer la langue française, superbe elle aussi. Nous tous, amoureux de la France, pays mythique et magnifié, géographiquement lointain et pourtant rendu si proche par notre insatiable soif de nous approprier un peu de son incomparable culture, avions à cœur, cancres compris, de ne pas vous décevoir et les rédactions de français devenaient au fil des semaines l’occasion de recevoir de votre bouche et de vos yeux un assentiment qui nous rendait tout à la fois fiers et heureux.

Et puis un jour, moi le rêveur, parti la bonne moitié du temps dans la contemplation des grands goélands qui venaient nous narguer jusque sous les fenêtres de la classe en tournant dans le ciel immense et en racontant des contes venus d’ailleurs, je vous ai rendu un devoir complètement hors sujet. C’était le tout début de la narration qui va suivre, une histoire d’amour contrarié, absolu et dérisoire que j’avais bâclée en trois pages et qui n’avait rien à voir avec le thème que vous nous aviez donné. J’avais eu envie de m’échapper en suivant une plume buissonnière.

 Vous avez rendu les copies et, au moment de me remettre la mienne, vous avez dit que vous ne m’aviez pas noté. Un élève, heurté par votre mansuétude, a protesté :

« Pourquoi ne pas mettre un zéro ?! »

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La nuit du prince au collier de chien”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Alexandre Kourdimanov

Du côté maternel, petit-fils d’immigrés russes chassés par la révolution bolchevique et obligés de se réfugier en Lettonie, avant que ce petit pays balte ne soit à son tour envahi, Alexandre KOURDIMANOV a toujours intensément ressenti en son for intérieur l’immense privilège d’avoir reçu en héritage deux traditions en apparence si différentes et pourtant si complémentaires : l’extraordinaire culture française au rayonnement universel qui a si profondément marqué le monde au cours des siècles, et, dans le même temps, cette vague de l’âme slave apportée par les vents des steppes qui balayent l’esprit et le cœur de rêves d’immensité, d’évasion et d’absolu vécus au rythme des grands bouleversements et des drames qui ont marqué l’histoire récente des pays d’Europe centrale et orientale.
Au cours d’une carrière de trente-cinq années en France, en Outre-mer et à l’Étranger, l’auteur a été notamment en poste auprès de l’Ambassade de France à Prague.