La mosaïque des contemplatifs

9.99 20.90 

Vie et voyages d’un couple en vélo, en avions, et en catamaran

Une vie de passion, de travail, de découvertes et de voyages. Une vie d’amour. Pendant quarante ans, Lydie et Alain ont construit leur vie à la suite d’un instant de rêve, devant un voilier qui s’éloignait du quai de Naoussa, un petit port situé sur l’île de Paros, en Grèce. Ces quelques minutes ont décidé de ce que serait leur vie : l’univers de la mer et des bateaux, pour apprendre ; puis l’expérience d’un tour du monde à la voile, pour vivre pleinement.
La vie de rêveurs entêtés, à la fois contemplatifs et actifs.
L’auteur du récit, après des études de psychologie, s’est très vite reconverti dans le nautisme. Ce livre a été écrit après le décès de sa femme, comme un exutoire. La première partie nous emmène sur les chemins de la vie sociale, et les voyages exotiques par la terre et par les airs. La deuxième nous fait vivre le grand départ, et nous entraîne sur les chemins de la mer.

Effacer
UGS : ND Catégories : , , Brand:

Description

Et l’esprit grec, véhiculé par des Grecs venus en France comme Theodorakis, Moustaki, par des écrivains comme Kazantzakis, l’auteur de Zorba le Grec – à lire et à relire -, par des étrangers éblouis comme Henry Miller et beaucoup d’autres, nous avaient influencés, individuellement d’abord et ensemble par la suite.

Je sais maintenant que l’architecture, et en particulier celle de la Grèce, est indissociable de son esprit. Mais à cette époque, nous cherchions d’abord la cause et non pas l’effet. Nous le faisions d’une manière qui a toujours été la nôtre : très instinctivement, en allant voir les gens dans leur quotidien ou leur simplicité (ce qui n’est pas toujours la même chose…).

Cette immensité que nous avons sentie en Grèce, dans la nature, dans l’esprit et dans l’architecture, a influencé toute notre vie. Il était évident que nous allions nous diriger vers la mer. Les dieux grecs n’ont fait de nous qu’une bouchée : nous sommes devenus accros dès la descente du train à Thessalonique, et absolument irrécupérables après les îles !

****

Nous n’avions jamais connu de mer aussi lisse, aussi insolite. On aurait dit un gigantesque drap de soie étendu jusqu’à l’horizon, parcouru de lentes ondulations molles, comme caressé par le souffle interminable d’un Neptune en train de s’endormir. Certains jours, en approchant des Galápagos, le Paradoxe flottait dans un univers onirique, complètement uniforme au-delà de quelques mètres du bord, passant insensiblement du fond bleu de la mer au fond bleu du ciel dans une continuité opaque déconcertante. Même le gennaker refusait tout service, participant au sommeil général. C’est dans cette atmosphère que le GPS a commencé le compte à rebours, celui que nous avions attendu une grande partie de notre vie, bien souvent sans trop y croire… Enfin arriva l’instant où l’équateur vint se glisser sous les coques du Paradoxe, en équilibre sur le zéro absolu des latitudes.

 

 

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La mosaïque des contemplatifs”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Alain Poitelon

Des cargos qui s'enfuyaient lentement vers l'horizon, une falaise devant la mer, et un garçon qui restait planté le plus souvent possible devant le muret protecteur, à regarder la sortie des cargos venant de Saint-Nazaire, jusqu'à leur lente disparition, à la frontière entre ciel et mer. Telle a été son activité favorite chaque été, au centre de vacances de Saint-Marc-sur-Mer, pendant 7 ans. Plus tard, des sorties en Manche puis en Méditerranée ont mis en germe des choix futurs. Mais c'est en Grèce, en 1976, à 24 ans, que la lente gestation est arrivée à terme : un voyage à vélo avec sa compagne, dans les Cyclades, a décidé de toute leur vie future : le domaine des bateaux. Construction, en Méditerranée, d'un voilier en acier, et vie à bord pendant huit ans ; puis création d'un magasin d'accastillage à Bormes-les-Mimosas, revendu douze années plus tard, en 2006, pour vivre le grand départ d'un tour du monde, l'année suivante, à bord d'un catamaran de treize mètres. Et pour encadrer le tout, une navigation à deux, dans la vie et sur l'eau, pendant quarante ans d'amour.