La Mariée de l’An XIII

7.99 16.90 

Un cambriolage dans un château de Normandie. Un seul objet est volé, il rappelle une tragique histoire qui s’est produite deux cents ans auparavant, jour pour jour, dans ce même château : une jeune mariée disparaît mystérieusement, le soir de ses noces, en juin 1805. Le jour de ce cambriolage, à l’heure même de sa disparition, la mariée réapparaît dans le parc du château de ses parents. Ce château est maintenant la propriété d’un descendant du frère de la jeune mariée, il y vient souvent passer le week-end avec des amis. Les gendarmes, puis la police, s’interrogent sur ce phénomène paranormal. Ils échafaudent des hypothèses qu’ils cherchent à étayer avec l’audition de personnes ayant des compétences leur permettant d’expliquer ce phénomène, hypnotiseur, voyante, radiesthésiste, astrologue et psychothérapeute. Mais rapidement, une autre piste se dessine…

 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

 

 

 

EXTRAIT DU LIVRE

Comme il l’avait prévu, la voiture de sport de Monsieur Buisson apparut dans l’allée du château, en deux minutes il est dans la salle à manger et mis au courant de la situation.
« Tante Marie », s’exclame-t-il en entrant.
Le lieutenant fut rassuré de voir que ce Monsieur reconnaissait la jeune femme, bien qu’il était étonné de voir cet homme d’une trentaine d’années appeler tante cette très jeune femme. Son inquiétude revint rapidement en entendant la suite :
« Mais comment êtes-vous revenue après si longtemps. Il y a bien deux cents ans que vous avez disparu, quel jour sommes-nous » demande-t-il à l’officier de gendarmerie.
« Nous sommes le 20 juin et il est dix-neuf heures trente-cinq » dit avec précision le jeune gendarme ».
« Nous sommes en 2005, il y a exactement deux cents ans que vous avez disparu ».
« Mais qui êtes-vous et pourquoi êtes-vous tous habillés comme cela, nous ne sommes pas en 2005, nous sommes en 1805, oh pardon, en l’an XIII, exactement le 1er Messidor de l’an XIII, comme nous nous devons de dire maintenant ».
« Quand êtes-vous née » demande le lieutenant.
« C’est bien indiscret de demander cela à une jeune femme, mais je peux vous le dire, je viens de le dire aux deux jeunes de la Maréchaussée, je suis née le 23 décembre 1784, un peu avant la révolution ».
Monsieur Arnaud fait signe au lieutenant de le suivre dans la bibliothèque et il ferme la porte derrière eux.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

ISBN Livre

Version

,

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Mariée de l’An XIII”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Bernard Lejeune

Bernard Lejeune est un jeune auteur septuagénaire, retraité, qui vient de découvrir le plaisir d’écrire. Avec sa femme, ils ont élevé cinq enfants et ont le bonheur d’avoir dix petits-enfants. Cette famille nombreuse et son travail comme ingénieur ne lui ont pas laissé beaucoup de temps pour s’adonner à l’écriture qui était déjà depuis plusieurs années dans ses projets. Il vit en famille entre une habitation citadine et une maison de campagne, en Normandie. Il a fait durant quelques années de sa vie une carrière politique locale, qui lui a donné le goût du contact avec les habitants de sa bonne et belle ville de Caen, et l’envie de poursuivre ce contact par l’intermédiaire de ce premier livre, espérant de tout cœur rencontrer ses lecteurs et leur donner le goût de la lecture, et pourquoi pas, de l’écriture. C’est son premier roman, mais certainement pas le dernier.