La grosse dondon

9.99 19.90 

Laura, jeune fille devenue orpheline à 20 ans, est obèse et pauvre. Son obésité est lourde à porter : elle est moquée, rabaissée, asservie. Laura vit dans une douleur permanente. Il y a bien quelques rares personnes qui la respectent, qui cherchent à améliorer son quotidien. Mais ces bonnes intentions n’effacent pas les sarcasmes acerbes débités à longueur de journée à son encontre. La cruauté des méchants prend le dessus !

En partageant la souffrance de Laura, on en vient à lui souhaiter qu’une bonne fée vienne la délivrer de ce calvaire : soit en l’enlevant de ce monde féroce et inhumain, soit en réalisant un miracle où elle perdrait en obésité et gagnerait en fortune.

Et si la magie s’opérait ! Si, tout à coup, ceux et celles qui s’acharnaient sur la grosse dondon se prosternaient aux pieds de la jeune fille. Comment réagirait la candide Laura face à ces faux-culs drapés dans leur indignité ? Se vengerait-elle ? Serait-elle magnanime ? Succomberait-elle aux avances de ceux qui chercheraient à la séduire ? Comment récompenserait-elle ses bienfaiteurs de la première heure ?

En avançant dans la lecture, on se surprendra à appeler de toutes ses forces l’accomplissement d’un tel prodige.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

Quatorze heures quinze ! Laura pénètre dans la cour. Son visage rose du halètement hume à pleins poumons l’odeur de moka mêlée aux senteurs de l’automne. Ils prennent le café, pense-telle. Elle s’arrête un instant pour apaiser son souffle qui a souffert de la petite côte menant à Belle Vie. Un petit vent soulève ses cheveux châtains, négligemment peignés et tombant en vagues grossières sur ses épaules. En ce début d’automne, le soleil pointe encore ses rayons qui réchauffent l’atmosphère.

— Tiens, regarde ce que je t’ai apporté.

Elle sursaute et, se retournant, reconnaît Lazare. Elle récupère le papier qu’il lui tendait et, d’un sourire qui enjolive son visage rond, le remercie.

— C’est en anglais. Tu sais lire l’anglais non ?

— Oui, Lazare !

— C’est mon cousin des États-Unis, Teddy, qui me l’a envoyé.

— Ah !

— Mon cousin connaît ce professeur, quoi ! C’est un grand docteur, un spécialiste important qui s’occupe des gros.

Laura frissonne. On lui sert encore du « gros ». Ne pourrait-on la laisser vivre en paix sans insinuations gênantes. Sans aucune allusion à sa grosseur. Oui une relation sans allusion aucune !

Mais venant de Lazare, elle sait qu’il n’y a aucune méchanceté dans ses pensées. Il est l’un des rares de l’association à lui témoigner de l’affection. Il veut simplement lui apporter une solution comme il se plaît à le répéter.

— Merci Lazare.

— Tu sais Laura, je suis fier de ce professeur. Il s’appelle Gregory Ovinian, quoi ! Il est Américain, mais d’origine arménienne comme mon cousin, comme moi. Tu devrais essayer.

— Mais… Lazare, je ne peux pas aller aux États-Unis.

— Peut-être qu’il y a pareil docteur en France, lui glisse-t-il en lui prenant tendrement le bras. Et puis si tu te décides, sache que je peux t’aider.

Elle apprécie ce geste chaleureux. Elle jette un regard rapide sur le document. Il s’agit d’une publicité sur une nouvelle technologie de traitement de l’obésité. On peut y voir la photo d’un patient prise avant le traitement aux côtés de la photo du même patient prise après. Sur la deuxième prise de vue il est méconnaissable. En l’espace de douze mois, il a fondu de 120 kilos. Il faut dire qu’il en pesait 240.

Elle lui adresse un sourire gracieux de ses grands yeux vert noisette qui dominent la petite taille de son interlocuteur.

— Malheureusement, la publicité dit que la technologie se trouve exclusivement aux États-Unis.

— Alors il faut aller là-bas, quoi !

— Ah !

  • De nos jours, aller aux États-Unis c’est aussi simple que d’aller à Paris.

— Tu es gentil Lazare ! Un jour, quand je serai riche !

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La grosse dondon”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean-Claude Roglian

Dès sa plus tendre jeunesse, l’écriture démangeait les doigts de Jean-Claude Roglian. Mais une activité professionnelle fournie l’a éloigné de sa passion. Docteur en économie, il a été cadre dirigeant dans une société d’assurance santé et retraite. Depuis quelques années, délivré de ses contraintes professionnelles, il peut s’adonner à loisir à son amour de l’écriture et se lancer à corps perdu dans le roman. Parallèlement à son parcours professionnel, il s’est beaucoup investi dans le domaine associatif. Au travers des actions qu’il a menées, il a pu mieux juger la nature humaine. Il a découvert que le regard porté sur son prochain n’est pas toujours tendre, surtout lorsque ce prochain est dans l’indigence ou le handicap. C’est à partir de ce constat qu’il laisse couler à travers sa plume le désarroi des personnes vivant dans l’inconfort d’une société agressive à leur égard.