La fille du diable

9.99 20.90 

Quand une race est créée

Et des plans sont en place,

Des milliers de secrets,

Que du sang pas de crasse…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Elle courait. Elle courait sans s’arrêter. De toute façon, elle n’avait pas d’autre choix. Tout était une question de vie ou de mort. Oui, sa vie en dépendait. Son pied s’enfonça dans la terre molle et d’un bond, elle s’élança dans la grande plaine. L’air frais et humide de l’automne s’infiltrait à travers sa tunique et redessinait son corps élancé.

Des cris retentirent derrière elle. Une foule armée était à sa poursuite, sortant comme les remous incessants de la mer par la bouche béante d’un sombre château fort. L’ombre de ce dernier s’étendait tout près de la jeune femme qui la fuyait aussi vite qu’elle pouvait. Cette poursuite lui rappela les champs de bataille qu’elle connaissait bien. L’adrénaline fit alors frémir son échine et elle allongea le pas.

*****

Silencieusement, il se leva de la banquette et vint s’asseoir à côté d’elle. Il se souvenait de leur baiser, à quel point ses lèvres et sa joue étaient douces. Il voulait à nouveau sentir ces contacts. Il avança sa main et lui caressa le bras. Sa peau était si parfaite et si agréable au toucher.

*****

Atsuya se leva, fit le tour de la table et s’agenouilla à côté d’elle. Puis, il la serra dans ses bras. Quand elle en eut conscience, la jeune femme s’échappa aussitôt de son étreinte. Le jeune homme n’y fit pas attention et demanda :

  • Sais-tu comment est fabriquée la protection ?
  • Je ne sais pas, s’excusa-t-elle.

Il ajouta aussitôt :

  • Je me renseignerai auprès des écoles et Nikrède ne tardera pas à en fabriquer. Il n’y a plus rien à craindre.

Elle ramena ses genoux contre son torse et y posa sa tête. Repliée sur elle-même, elle continuait d’avoir peur. Pouvait-on réellement faire taire le monstre en elle ?

 

*****

L’homme sourit et poursuivit gaiement, ignorant sa question. La Fille du Diable fut contrainte de l’imiter et très vite, elle oublia. Au bout d’un certain temps, entre deux rires, Messire De Pontajou prit la main de la jeune femme dans la sienne et l’embrassa.

  • Ne vous arrêtez pas, murmura celle-ci.

Il leva le regard et vit qu’elle avait rougi. Le pouls du maître s’accéléra. Il remonta le bras de la Fille du Diable et finit par rencontrer ses lèvres.

Informations complémentaires

Version

,

ISBN Ebook

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La fille du diable”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Maria Glascow

Maria s’est consacrée à écrire les destinées des autres esprits qui rôdent autour d’elle, c’est le personnage qui lui est donné. Ce qui est réellement important ce n’est pas son âge, c’est ce qu’elle est à l’intérieur. Pour illuminer les autres, elle veut montrer la lumière en chacun. Aussi, autant qu’Izir et Atsuya, Maria est un personnage. Rêver avec elle c’est se découvrir. Une excellente découverte de soi-même, car elle a beaucoup apporté à l’auteur. Comme dit le dicton préféré de celle-ci : « Tout est possible à celui qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais ». Merci : c’est ce qu’elle dit à tous, car l’amour est le symbole de Maria, du rêve, du monde et du partage du monde. Merci : car ce qui compte pour l’auteur n’est pas sa vie, plutôt ce que chacun peut faire à son niveau, à son inspiration.