Kermarzin I – Les barons de Kenn’meur

9.99 19.90 

31 juillet 1913 – 31 juillet 2013
L’étrange histoire voyage avec l’auteur et dans sa tête depuis si longtemps qu’il lui est arrivé d’associer l’imaginaire à la réalité ! Accompagnez-le sur ces chemins qui furent peut-être siens, sur d’autres qu’il a ancrés dans ses rêves, ou ceux qu’il a tracés pour donner sens à l’intrigue !
Les protagonistes ? Fiers ou pleutres, droits ou tors, ou simples passants, vous les suivrez au fil des heurs qui ont traversé un siècle d’Histoire en des lieux que vous reconnaîtrez.

Été 1913
Loïck Lachlan de Killmartain reçoit à Bénodet deux camarades du pensionnat de Vannes : René Nicolet, dernier d’une lignée de la bourgeoisie vannetaise, et Jean-Marie Ferchaux dont le père est quincaillier à Beauvoir, en Vendée.
Dix jours inoubliables : ils ont treize ans. Le jeune aristocrate enquête sur ses racines ? Ses preux-limiers l’aideront !
Mais leur promesse est vaine, car moins d’un an plus tard, hélas, la Grande Guerre les sépare. Ils grandissent, s’oublient, et se retrouvent, en 1938, sur des sentiers où ils s’égarent parfois, jusqu’à s’y éperdre. […]
Leurs enfants avec eux connaîtront à leur tour les affres de la guerre, l’occupation, ses drames et ses trahisons […]

Automne 1954
Fabien Lachlan de Killmartain avance dans sa quête… Trois de ses bons amis sont entrés dans la leur. Comme lui, ils ont quatorze ans. […]

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Kermarzin I – Les barons de Kenn’meur”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean Yvon CHAPIN

Jean Yvon Chapin est né en 1942. Il fut professeur de lettres puis principal de collège. Ses engagements associatifs, humanitaires et familiaux l’ont construit. Intensément vécus, toujours partagés, ils n’ont jamais altéré la passion de l’auteur pour les mots. Des écrivains de renom, comme Pierre Seghers ou Guy des Cars, ont apprécié très tôt ses premiers manuscrits… Il n’avait pas vingt ans ! Il écrirait encore. Il avait tout son temps (on le sait, à cet âge). Viendrait sans doute un jour celui de publier ! Le moment est venu quelques lustres plus tard. Quand on aime, on ne compte pas les ans ! Romancier, poète, essayiste éclectique, Jean Yvon Chapin consacre avec bonheur, sur la côte de Lumière où il se sent si bien, la plus large part de son temps à l’écriture.