Je vais bien, EVA, ne t’en fais pas

6.99 11.90 

En 2010, suite à un accident de voiture, l’auteure est prise en charge dans un service antidouleur. Alors elle-même aide-soignante, elle se retrouve à 44 ans de l’autre côté de la barrière. Pendant trois ans, sa douleur, qu’elle appelle affectueusement « EVA », investit ses jours et ses nuits et elle mènera alors un combat bien inégal face à cette douleur qui ne se montre sur aucun cliché. Maladie psychosomatique : dans sa tête, le terme est posé. Débute alors un long travail d’introspection et d’analyse pour comprendre « les maux pour le dire ».
L’écriture et la foi, ressources dont elle dispose depuis l’enfance, l’aideront à ne pas totalement basculer. Elle souhaite en témoigner pour encourager les patients à se faire aider et remercier les soignants qui l’ont accompagnée.
Avec intelligence et humour, et un merveilleux optimisme, ce récit offre un témoignage poignant, vibrant comme un hommage envers tous ceux qui vivent au quotidien avec la maladie et la douleur.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

EVA, ma douleur, m’a mise « à poil »,
comme le nouveau-né qui pousse son premier cri.
Elle a tapé si fort qu’elle m’a laissée K.O.

******

Si j’ai une douleur psychosomatique, elle me rappelle juste qu’un jour ou l’autre, même si on se bat, même si on se cache, le corps finit par parler et parfois très douloureusement chez les plus tenaces, les plus rebelles, les plus acharnés, comme moi.

******

Me voilà embourbée dans une merde qui prend les deux pieds, les deux jambes et qui pue. Ma pauvre fille, si tu n’étais pas encore étiquetée psy, et bien voilà, c’est fait. Je suis repartie sur ces belles paroles, sceptique mais alors sceptique, fosse septique ? Ça tomberait bien non ?

******

C’est l’art d’une thérapie de jongler avec les mots, les « un coup, j’avance », « deux coups, je recule », de perdre pied, se relever, sourire, pleurer…

******

Je me suis débattue au milieu de ma douleur pour ne pas totalement m’écrouler.

Retrouvant un peu d’énergie, je suis allée à cette consultation. Il me restait un fil de courage malgré la douleur physique et psychologique. J’étais encore quelqu’un.

Quand je suis sortie de la consultation, je n’étais plus rien.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Je vais bien, EVA, ne t’en fais pas”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Marie-Line Pessey

Née en 1967, Marie-Line Pessey vit dans les Hautes-Alpes depuis 23 ans. A 40 ans, elle choisit le métier d’aide-soignante car elle sait depuis toujours qu’elle est née pour s’occuper des autres. Elle souhaite poursuivre des études universitaires en soins palliatifs mais la vie en décide autrement : un accident de voiture l’oblige à quitter son poste. En dépit d’une vie familiale et sociale heureuse par ailleurs, commence alors pour elle un long combat pour être reconnue dans sa souffrance physique et morale. Accompagnée par sa famille, ses amis et ses soignants, elle mesure à quel point il est indispensable de prendre en charge les patients dans leur globalité et souhaite ici en témoigner. Aujourd’hui, son vécu lui permet de porter un autre regard sur la maladie et ses conséquences psychologiques et d’apporter une aide efficace. Devenue Maître Enseignante en soins Reiki, elle a ouvert son cabinet en 2012. Au secours des autres depuis sa plus tendre enfance, elle peut désormais très souvent dire à sa clientèle : « Vous êtes au bon endroit. »