Je ferai pousser des oliviers bleus

9.99 20.90 

Il faut refuser la fatalité…
Ce roman témoigne.
Il montre que l’on peut trouver en soi les forces et les ressources de faire face à l’impondérable.
Alain, héros du livre, enfant abandonné … Nous en donne une preuve.
Émouvante et sincère…
Une histoire vécue …, largement romancée.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Page 227, lignes 3 à 12.

« À droite, la surprise : un chevalet, une table à dessin, des pinceaux, des crayons dans des pots en grès, une table à pied croisés, des mini-statuettes figées dans leur posture, ce sont des études de sculpture en argile. L’odeur m’attire, elle m’est familière. Je reste immobile quelques instants. J’ai toujours rêvé de baigner dans cet arôme ensorceleur. Au sol plusieurs tapis de soie, placés judicieusement pour isoler les pièces et personnaliser le décor. Les signes évidents de la recherche d’un confort. J’ai envie de plonger dans cette intimité comme dans une source d’eau pure. Cette femme est une artiste. Dans cette pièce, je me sens à l’aise, suis chez moi. »

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

ISBN Livre

Version

,

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Je ferai pousser des oliviers bleus”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean-Pierre Artin

« Jean-Pierre Artin a été abandonné. Enfance ballottée d’internats en internats, adolescence piétinée dans une école militaire d’« Enfants de Troupe » … Il refuse l’impondérable et décide (à huit ans) de devenir « un Ingénieur » ! Il entre comme « Agent Technique » à IBM puis, la journée terminée, il suit les cours du soir des Arts-et-Métiers… va obtenir son diplôme…devenir Manager. Le besoin de s’exprimer… Toujours en cours du soir, il va suivre les cours des Beaux-arts. Réalisations, expositions…galeries. Les lectures philosophiques et spirituelles vont lui permettre un cheminement intérieur. Il témoignera de cette nouvelle démarche dans une centaine de toiles abstraites. En bref, Celle de l’homme en perpétuelle quête de son identité… »