Illunis

9.99 18.90 

Victor Sanchez, vivant en Vajanadie, est atypique et souvent rejeté par son monde. Il encourt de nombreux problèmes dans sa vie, empreinte de mystères et de symbolismes dus à une légende ancienne oubliée par les Hommes et qui pourrait bien avoir un lien avec lui. L’illunis est un oiseau qui retrace son évolution dans la vie, un oiseau silencieux, qui semble l’appeler. Une rencontre avec un garçon va bouleverser une vie aussi étonnante que ce petit Victor aurait aimé montrer. Nous avons tous un petit Victor en nous.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

 

Une nuit chaude d’août gamaracois en l’an de grâce 1051, au cœur du littoral dyscorien, Dmitri, un peintre au revenu faible se promenait seul au bord des limites entre terre et mer que le clair de Lune faisait luire ; habillé de bleu, il avait un petit chapeau avec une plume d’illunis dessus que sa défunte mère lui avait offerte, et il regardait bêtement cette Lune, rêvant de nager à travers l’infini de cet océan indomptable pour se sentir comme libre. L’éclat de la Lune ravivait son cœur. Il retira son couvre-chef et fit découvrir au vent ses cheveux toujours en bataille, car ce jeune homme était malheureux et avait besoin de la beauté de toute création pour lui faire battre son cœur ; en effet depuis le décès de ses parents, il n’a plus jamais versé une seule larme et avait une envie de s’évader, et ainsi la vigueur de ses vingt-et-un ans le fit courir le long du chemin sableux dont la nuit la rendait vierge de tout autre être humain, et courut de cette façon plusieurs kilomètres sans jamais se fatiguer. L’air marin le faisait renaître comme un phénix qui renaîtrait de ses propres cendres somptueuses quand soudain, il aperçut un château en haut d’un col à côté de la plage et cela le fascinait parce qu’il savait qu’il appartenait à la famille royale de la Dyscore pour qui il avait un profond respect, malgré le nouveau roi qui a succédé à l’ancien car il était un tantinet despotique et de nombreuses personnes le détestait, regrettant la mort de l’ancien roi. Son domaine était à Lances mais il leur était agréable de se déplacer à Gamarac lorsque tout à coup après son ravissement de la vision, il s’arrêta net. Une femme était assise sur le sable, non loin, son visage entier s’illuminait plus que le ciel étoilé et il décida de s’approcher ; ne le voyant pas, elle observait l’horizon et Dmitri fut touché de voir autant de grâce dans sa posture et sa chevelure en queue de cheval, qui n’était pas du tout des dernières tendances à l’époque, mais le jeune homme était intimidé et se retira légèrement pendant que la femme se releva. On ne put voir autant de grâce qui semblait le fruit des années d’éducation, puis elle leva ses bras et se mit à chanter d’une voix qui fit frémir l’esprit et le corps tout entier de Dmitri qui en ouvrit la bouche, la réception totale de ses yeux et de ses oreilles d’autant plus ; elle chantait de la voix la plus pure d’entre toutes les sirènes et ce merveilleux événement avait lieu sur le continent de la Zemlia[1] en Dyscore ! Cette voix était-elle seulement humaine quand un homme défaillit face à ce timbre ? Quelque chose de stupéfiant se produisit car l’eau de l’océan se mit à écouter la voix résonnante de cette gracieuse jeune femme. Une grande vague se jeta sur cette demoiselle mais s’arrêta net et brilla d’un jaune or, et quand elle cessa son chant, la lueur devint argent, puis la vague s’évanouit ; Dmitri en était ensorcelé bien avant d’entendre cette magnifique vibration de l’air et force est d’admettre qu’il le fut davantage après avoir écouté, il eut l’audace enfin de s’approcher d’elle.

[1]   Continent occupé entièrement, de nos jours, par la Vajanadie.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Illunis”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Psycho

Psycho a vécu dans un certain endroit, à une certaine date d’une certaine manière. C’est assez sans doute