How the Red Army conquers Europe

10.99 22.90 

Les glorieuses victoires internationales des Reds de Liverpool de Bill Shankly à Jurgen Klopp 1973-2019.

Avec trois Coupes d’Europe de l’UEFA et surtout six Ligues des Champions conquises, les Reds de Liverpool sont l’un des cinq clubs les plus titrés d’Europe avec le Real Madrid, le FC Barcelone, le Milan AC et le Bayern Munich. Sur la scène anglaise, les Reds virent d’abord s’affirmer des formations comme Sheffield Wednesday, Newcastle United, Sunderland, Aston Villa, Arsenal et leur rival local les Blues d’Everton. Bill Shankly posa les bases de l’hégémonie des Reds sur le football anglais, ses successeurs, Bob Paisley, Joe Fagan et Kenny Dalglish, bénéficiant de son excellent travail. La période 1973-1990 fut l’âge d’or des Reds, qui sur dix-huit éditions du championnat d’élite anglais, remportèrent onze titres, terminèrent six fois deuxième, le plus mauvais classement étant une cinquième place. Cette période correspondit également à l’âge d’or de Liverpool sur la scène européenne. Les Reds conquirent deux Coupes d’Europe de l’UEFA en 1973 et 1976 et surtout quatre Coupes d’Europe des clubs champions en 1977, 1978, 1981, 1984, en moyenne une tous les deux ans, l’exclusion durant six années de Liverpool des compétitions européennes (1985-1991), consécutivement à la tragédie du Heyzel à Bruxelles le 29 mai 1985, empêchant peut-être les Reds de garnir encore plus leur salle de trophées d’autres victoires européennes. Cet âge d’or sportif des Reds est d’autant plus paradoxal qu’il intervint dans un contexte où l’économie des clubs anglais était plus pauvre que ses concurrents italiens, espagnols et allemands, et que la ville de Liverpool connut une très grave crise économique consécutive aux profondes mutations économiques que connut le Royaume-Uni. La Grande-Bretagne se désindustrialisa en raison de la très forte concurrence des nouveaux pays industriels, la Chine et les pays d’Asie, le Brésil, ainsi que de l’arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher qui, inspirée par les dogmes économiques ultra-libéraux de Friedrich Von Hayek et de Milton Friedman, mena une guerre à mort à la classe ouvrière britannique afin de mettre en place une nouvelle économie dominée par la finance dont le symbole est sa place forte : la City de Londres. Liverpool connut un très fort déclin économique et industriel, un très fort chômage, une tentative d’éradication par l’establishment et l’amie du général Pinochet de sa culture industrielle et ouvrière. Entre 1990 et 2020, Liverpool perdit l’hégémonie du football anglais au bénéfice de son grand rival le Manchester United d’Alex Ferguson, mais également des Gunners d’Arsenal de George Graham et Arsène Wenger, du Chelsea de José Mourinho, Carlo Ancelotti et Antonio Conte, du Manchester City de Pep Guardiola, les Reds se contentant de plusieurs victoires en FA Cup et en Coupe de la League. Cependant, sur la scène européenne, les Reds maintinrent leur statut. Avec l’arrivée à l’automne 2015 de l’excellent et charismatique coach allemand Jurgen Klopp, les Reds aspirent à rétablir leur hégémonie sur le football anglais et continental. Après trente années d’attente, les Reds ont enfin remporté le dix-neuvième championnat de leur histoire avec brio au cours de la saison 2019-2020 malgré la Covid-19. Sur la scène internationale, le Liverpool de Jurgen Klopp a atteint la finale de la Ligue Europa en 2016, la finale de la Ligue des Champions en 2018, a conquis en 2019 la sixième Ligue des champions de l’histoire du club, la supercoupe d’Europe de l’UEFA pour la quatrième fois, la coupe du monde des clubs pour la première fois devant le Flamengo de Jorge Jesus.

 

 

 

 

 

 

 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Sur la scène européenne entre 1973 et 1984, Liverpool conquit une Coupe d’Europe tous les deux ans, remportant deux Coupes d’Europe de l’UEFA en 1973 et 1984, quatre coupes d’Europe des clubs champions en 1977, 1978, 1981 et 1984, brisant les rêves de victoires de formations huppées notamment comme le FC Barcelone de Johan Cruyff, Johan Neeskens et Rinus Michels, le Real Madrid, le Benfica Lisbonne trois fois, l’AS Roma de Falcao, Bruno Conti, Cerezo, Pruzzo, Ancelotti, Di Bartolomei, Moenchengladbach trois fois, le Bayern Munich de Paul Breitner et Karl-Heinz Rummenigge. Assez paradoxalement, si les Reds de Liverpool ne remplirent pas plus leurs salles de trophées de Coupes d’Europe ce fut en raison de formations comme le Nottingham Forest de Brian Howard Clough et des équipes du bloc communiste comme les Yougoslaves de l’Étoile Rouge Belgrade, les Hongrois du Ferencvaros Budapest, les Soviétiques du Dynamo Tbilissi, les Bulgares du CSKA Sofia, les Polonais du Widzew Lodz.

********

Même au cours de ces trois décennies sans victoires en Premier League, les Reds ont maintenu leur standing sur la scène internationale, se hissant en demi-finale de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes en 1997, remportant en 2001 la Coupe d’Europe de l’UEFA après avoir battu l’Olympiakos Pirée, l’AS Roma, le FC Porto, le FC Barcelone et le Deportivo Alavès, et la Supercoupe d’Europe de l’UEFA en battant le Bayern Munich, en quart de finale de la Ligue des

champions en 2002, conquérant en 2005 la ligue des champions après avoir battu le Deportivo La Corogne, l’Olympiakos Pirée, le Bayer Leverkusen, la Juventus Turin, le Chelsea de José Mourinho et le Milan AC au cours du miracle d’Istanbul, et la Supercoupe d’Europe de l’UEFA après avoir battu le CSKA Moscou, se hissant en finale de la ligue des champions en 2007 après avoir battu les Girondins Bordeaux, le Galatasaray Istanbul, le FC Barcelone, le PSV Eindhoven, le Chelsea de José Mourinho, en demi-finale de la ligue des champions en 2008 après avoir battu Toulouse, le Besiktas Istanbul, l’Olympique Marseille, le FC Porto, l’Internazionale et les Gunners d’Arsenal d’Arsène Wenger.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “How the Red Army conquers Europe”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Antoniocamacho

Antoniocamacho, jeune, était et est demeuré un passionné de football, l’ayant pratiqué comme des millions de jeunes. Il est également un passionné d’histoire, ayant obtenu un DEA ( Master 2 ) d’histoire en 1998 à l’Université Paris VIII. Cet ouvrage a permis à Antonio Camacho de concilier ses deux passions le football et l’histoire.

Après son premier ouvrage sur le réal Madrid et la coupe d'Europe depuis 60 ans, gloire, honneurs et conquêtes internationales du plus grand club du monde.
Victor Martins analyse cette fois-ci avec passion rivalité madrilène entre le réal Madrid et l'Atlantico Madrid, devenu Clasico du football européen au cours de la décennie 2010.
Les deux rivaux madrilènes s'étant affrontés quatre fois consécutives entre 2014 et 2017 en ligue des Champions, en finale en 2014 à Lisbonne au stade de la Luz, en quart de
finale en 2015, en finale à Milan au Stade Guiseppe Meazza en 2016, en demi-finale en 2017.

Entre riffs sauvages de Jimmy Page, Ritchie Blackmore, Tony Iommi, Pete Townshend et Bryan May, bastons aux abords des stades anglais type Chadwell et buts à la pelle de Kevin Keegan, Ian Rush, Kenny Dalglish, Billy Bremmer, Trevor Francis, Denis Law, George Best, Bobby Charlton, le septième ouvrage de Victor Martins est un témoignage nostalgique de l’âge d’or de la culture pop britannique dans le domaine du football et du rock’n’roll.

Après l'analyse des grands clubs espagnols, Real Madrid, FC Barcelone, Atletico Madrid, les grands clubs italiens, Juventus Turin, Milan AC, Internazionle, les grands clubs anglais, une biographie croisée de Pelé et Eusébio, Antoine Camacho s'attaque dans son huitième ouvrage à l'étude de l'âge d'or du Bayern Munich celui de Franz Beckenbauer et Gerd Muller.

Après avoir traité dans son quatrième ouvrage de « l’âge d’or » du Benfica Lisbonne au temps d’Eusebio ( 1961-1975 ) dans sa biographie croisée de Pelé et Eusebio « Pelé et Eusebio les deux premiers footballeurs noirs à l’ombre des dictatures », l’historien du sport Victor Martins traite dans son neuvième ouvrage de l’ère post-Eusebio, 1975-2000, dont l’étude s’arrête au cours de la période ou José Mourinho fut le coach des Aigles ( septembre-décembre 2000 ), succédant à des coaches illustres comme Sven Goran Eriksson, Artur Jorge, Jupp Heynckes, alors qu’au cours de ce quart de siècles de nombreux joueurs de valeur évoluèrent au Benfica Lisbonne, Humberto Coelho, Joao Alvès, Carlos Manuel, Manuel Bento, Tamagnini Néné, Diamantino Miranda, Rui Aguas, Rui Costa, Joao Viera Pinto, Paulo Sousa, Carlos Mozer, Candido Valdo Filho, Ricardo Gomes, Isaias, Claudio Caniggia, Zoran Filipovic, Glenn Stromberg, Jonas Thern, Stephane Schwarz, Serguei Yuran, Vassili Kulkov, Michel Preud’homme.