Histoire de la forme en art pictural – Modélisation de la forme en art plastique

4.99 10.90 

De l’homme de Cromagnon à Pollock et aux tagueurs en passant par Rembrandt et Picasso, la forme d’une oeuvre d’art présente des constantes structurelles. Les connaître c’est regarder une œuvre autrement. Observer un tableau avec les yeux donne l’impression de partager un sentiment, et/ou le goût de la beauté. Regarder se fait aussi avec l’oreille qui « écoute » l’histoire du peintre et du tableau. Mais on peut encore compléter l’écoute et le sentiment en observant et comprenant ce qui dans sa forme :
Nous intrigue ( sa structure alternative, suggère à l’imagination)…
Nous charme (sa structure séquentielle, sa ligne harmonieuse)…
Nous fascine (sa structure répétitive, son rythme)…
Comprendre les effets de la forme nous apporte une conviction et une pérennité dans le sentiment. C’est cela que nous offre le nouvel élément de culture picturale qu’est « la modélisation de la forme » : regarder mieux en observant sa structure. Et cette modélisation est applicable à toute discipline de communication.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Exemple d’observation :

Giotto, 1267-1337, peintre de l’école florentine, La Nativité.

Répétitivité : – la multitude de corps et de têtes (ocres),

– de manteaux

– et de robes (rosés),

– le nombre de moutons (pâles),

– Un fond monotone aux plis multiples.

Alternative : – les anges en suspension improbable.

Séquentielle :- une succession d’anges, et de moutons, des contours nets.

La Nativité

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Histoire de la forme en art pictural – Modélisation de la forme en art plastique”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Bertrand Maurice Delacroix

Issu d'un milieu artistique, l’auteur pratique plusieurs instruments de musique, réalisant au graphite, à l’aquarelle et à l’acrylique des portraits, silhouettes et paysages. Analyste informaticien, il est rompu à l’usage des structures et des méta-modèles. De par sa formation universitaire il est féru de théorie et de pédagogie. Sa passion pour l’art pictural s’est traduite, en plus de ses travaux d’art plastique, par deux essais : le premier est l’Histoire de la forme en art pictural, le second concerne la technique de la perspective dynamique (la représentation de la vitesse), et aussi par un livre illustré : Les mémoires d’un Bébé. Sa formation économique et sa pratique des méta-modèles lui ont inspiré un essai sur le dualisme entre la théorie économique et la théorie sociale.