GENERIS

(4 avis client)

9.99 18.90 

Les Generis sont des êtres virtuels, immatériels et éternels. Leur intelligence est colossale, mais, perdus dans le cosmos, ils s’ennuient terriblement.
Pour se distraire, ils inventent une onde très spéciale capable d’animer la matière et de créer la vie.
Après l’avoir essayée sans grand succès sur différentes planètes, ils trouvent sur la Terre un excellent terrain de jeu.
Les Generis fabriquent tout ce que nous connaissons de vivant sur notre planète. Ils pilotent leurs créations et s’amusent comme des fous avec leurs joujoux.
Tout se passe à merveille jusqu’au jour où l’un d’eux commet l’erreur de créer l’Homo sapiens en lui donnant une grande partie de sa propre intelligence.
C’est une catastrophe : l’Homme détruit tout, transforme sa planète en poubelle, modifie le climat, et met en danger les autres espèces.
Les Generis décident de le supprimer, mais, devenu trop intelligent, il leur échappe.
Pour parvenir à leur fin, ils inventent Simon, leur espion sur Terre.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

C’est quelques semaines avant ses onze ans que l’impensable singularité de Simon se manifesta pour la première fois.

Comme tous les soirs après l’école il prenait son bain et écoutait Fun radio, sur le fameux transistor que son père avait fini par lui donner. L’heure tournait, ses devoirs l’appelaient, et il devait s’extraire de la douce torpeur dans laquelle l’eau chaude l’avait plongé. Après s’être bien séché les mains, il saisit l’appareil qu’il avait précautionneusement posé sur le rebord de la baignoire et voulut l’éteindre. Il survint alors un phénomène si étrange et si inquiétant que son cerveau refusa de l’admettre : il continuait à entendre la radio. Il manipula son poste et vérifia qu’il l’avait bien mis hors tension. Fébrile, il le retourna, ouvrit le compartiment des piles et les retira, mais rien n’y fit. À ce moment seulement, il prit conscience que le son ne provenait pas de l’appareil, mais de son propre corps. Il avait un poste radio dans le cerveau. Les fantômes faisaient de plus en plus fort.

Très étonné et un peu inquiet, il enfila son pyjama, s’assit devant son bureau et ouvrit sans aucune conviction son cahier de mathématiques. Il n’était pas du tout prêt à se concentrer sur l’éternel problème de l’heure de croisement de trains qui n’étaient pas partis à la même heure, qui ne roulaient pas à la même vitesse et qui gâchaient les soirées de générations entières d’enfants qui s’en foutaient complètement. Curieusement, malgré son inquiétude, il n’eut aucune envie de parler de sa bizarrerie à quiconque. C’était étrange, mais c’était comme ça. Il ne fallait pas se poser trop de questions. Il y avait tant de choses étranges dans la vie !

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

4 avis pour GENERIS

  1. Malmenayde e

    Roman très original , avec beaucoup d’humour , un regard original sur la vie .

  2. Siari

    Une description de la vie qui fait beaucoup rire

  3. Virginie legre

    Drôle et instructif! On apprend beaucoup sur notre planète et son fonctionnement, tout en dérision mais avec des bases scientifiques solides! Un très bon moment.

  4. Dreval

    On ne s’ennuie pas un instant
    Le style est alerte, les phrases sont courtes et claires
    On voit que ce livre bien documenté est l’œuvre d’un médecin qui se tient informé des découvertes dans son domaine.
    Le suspens est maintenu jusqu’à la fin… mais chut… il ne faut pas le dévoiler.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Thierry Boyer

Thierry BOYER a consacré sa vie professionnelle à la médecine et à la chirurgie. Praticien et ex-enseignant à Paris VII, il exerce maintenant à temps partiel et peut enfin se consacrer à une autre passion : l’écriture de romans. Comme beaucoup de scientifiques, il n’accepte habituellement que ce qui est démontré et validé. Devant l’impossibilité d’appliquer cette philosophie à la compréhension de l’univers et de l’origine de la vie, il prend le contre-pied de son éducation logique et c’est avec humour et fantaisie qu’il entraîne, avec Generis, le lecteur vers une version originale et farfelue de la genèse..