GAËLLE – L’enfant-Tome troisième

7.99 

Gaëlle découvre qu’elle est enceinte et elle le vit très mal. C’est de justesse qu’André la sauve de la noyade. Il réussit à lui faire accepter la venue de leur enfant. Angélique n’a pas encore pu offrir à Christophe tout ce qu’il attend d’elle et il faudra l’intervention d’Isabelle pour qu’Angélique soit enfin la femme qu’elle rêve de devenir. Nathalie, bien que très amoureuse de François, ressent toujours une forte attirance pour son ami Jean-François. Elle décide de jouer son va-tout, allant jusqu’à se dévêtir devant lui mais cela tourne à son désavantage. Jean-François se montre franc avec elle. C’est Isabelle qu’il aime ! Nathalie est désormais libérée de ce qui n’était en définitive qu’un fantasme. Mais la honte l’accable. Elle se confie à Danièle et c’est à cette occasion qu’André, qui la raccompagne, a la surprise d’apprendre qu’elle aurait tant aimé son père, qui l’a abandonnée à la naissance, s’il avait été comme lui. Danièle et André ont maintenant deux filles d’adoption : Gaëlle et Nathalie.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

À quoi pense-t-elle, Gaëlle ? Au choc causé par la nouvelle. Elle avait refusé d’y croire. Son incrédulité, ça avait été pour se protéger. Tenir la réalité à distance. Ça ne pouvait pas être vrai. Après avoir si longtemps douté d’elle-même, s’être crue vouée à une éternelle vie d’enfant, ou d’adolescente à jamais immature. Alors que tout le démentait. Ce qui lui arrivait chaque mois, avec une régularité d’horloge, et ce désir qui la prenait, cette envie de connaître ce que le mot plaisir ne suffit pas à exprimer, dont elle avait plus que le pressentiment, l’avant-goût lui en étant donné chaque fois qu’elle cédait à ce qui en elle lui rappelait de manière impérieuse qu’elle était femme.

Un homme l’avait prise. Elle avait vécu l’amour fou, le délire de tous les sens. La marquant dans sa chair bien au-delà de ce qu’elle attendait : sous la forme de cette vie neuve qui, à présent, bourgeonnait en son sein. L’ayant faite doublement femme : amante – le temps d’une étreinte sans lendemain – et mère, ce qu’elle est et restera, pour l’éternité.

******

C’est elle qui lui dicte la réponse. Et c’est la surprise.

– Mon père que j’aurais tant aimé, s’il avait été comme vous.

André s’est arrêté net. Il la regarde. Que voit-il ? Non plus l’adolescente délurée, enjôleuse, sachant habilement faire usage de ses charmes. Effrontée, sans doute par défi, et par dépit, se voyant refuser ce qui lui a toujours fait défaut. Une petite fille portant en elle une profonde blessure, dont elle a besoin d’être guérie, pour autant qu’il ne soit pas trop tard. Il faut frapper un grand coup, se dit-il, avant que ne se referme la coquille qui vient de s’ouvrir, et que ne se dérobe à jamais la perle qu’elle contient, et qui vient de se révéler.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “GAËLLE – L’enfant-Tome troisième”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Hector de Laind

Ce qui a inspiré à l’auteur l’envie de se lancer dans l’écriture d’une fiction érotique est la surprenante découverte, dans les « Contes des Mille et une nuits », de récits du même genre où jamais ne se relèvent des propos vulgaires venant entacher la narration, alors que c’est bien souvent le cas des ouvrages de même nature que l’on trouve dans la littérature occidentale. Le discrédit hypocritement jeté depuis deux millénaires sur cette part essentielle de l’humain qui repose sur la distinction du masculin et du féminin en est la cause : on ne salit que ce que l’on n’a pas la liberté de vivre sans que cela soit ressenti comme l’expression d’une turpitude. L’auteur pense – le lecteur jugera – avoir contribué à régénérer ce genre de littérature très particulier, comme en témoigne sans doute la réconfortante fraîcheur d’âme de ses jeunes héros. Il ne s’attribue pas la paternité du récit. Ce sont eux qui, dans l’enchaînement des rencontres, ont écrit leur propre histoire. Celle ci n’est pas finie. L’auteur reste à l’écoute…