Fleur de Sel

2.99 8.90 

Il était aux environs de 19h, ce lundi 15 avril 2019 lorsqu’une amie m’appelle, affolée, pour m’informer qu’un incendie serait en cours sur le toit de Notre-Dame de Paris.
Je n’ose y croire, sceptique devant l’inimaginable !
Et pourtant… Saint Paterne vient bien de déclarer sa flamme à Notre-Dame…
S’en est suivie une longue, très longue nuit sombre mais incroyable de beauté, qu’il vous est proposé de revivre à travers ce témoignage bouleversant…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Il est 18h50, ce lundi 15 avril 2019, Saint Paterne vient de déclarer sa flamme à Notre- Dame de Paris, la vieille dame fond en larmes de plomb ! L’incendie intervient le lendemain de la « célébration des Rameaux et de la Passion » premier jour de la semaine Sainte qui mène à Pâques ! Drôle de coïncidence pour les catholiques ! Je vais rester de longues heures prostrée, choquée, devant mon téléviseur, les yeux mouillés, rivés sur l’image centrale. Une immense tristesse m’envahit, une douleur de révolte aussi, pour cette belle Dame qui, depuis 1153, nous conte plus de huit siècles d’histoires, notre Histoire ! Je reste là, pétrifiée, telle une statue de pierre, dans l’éternité d’une nuit de lune gibbeuse, comme un clin d’oeil à Quasimodo. Cette soirée accrochera pour longtemps, mes larmes au coin du feu de bois. Mon regard est happé par la flamme. Les images brûlent mon esprit qui s’embue. Puis très vite, celui-ci s’évade à califourchon sur les heures incandescentes… interminables.

****

Puis le jour se lève sur les quelques fidèles de la veille, inquiets, toujours présents ou revenus sur les lieux. Au fur et à mesure je découvre, en direct, l’étendue des dégâts. Une première inspection extérieure dirigée par les pompiers et autres autorités présentes, dévoile une toiture dévastée par l’incendie. Le Président Emmanuel Macron se veut rassurant : « Nous rebâtirons Notre-Dame… » Direction vers l’une des entrées de la cathédrale. Devant la porte, mille précautions sont prises avant d’ouvrir. On a tous hâte de découvrir l’intérieur. Qu’allons-nous trouver ? Après cette très longue nuit d’angoisse, la curiosité est à son paroxysme malgré l’appréhension, bien légitime. L’émotion est palpable, on retient son souffle ! Courage ! Tandis que la clef déverrouille la serrure, qui ne s’oppose pas à cette intrusion, la lourde porte s’ouvre sans résistance, vers l’inconnu.

****

En bas, la foule retient son souffle, comme pétrifiée devant l’adversité. Tandis que la lune brille dans l’obscurité, du bleu nuit se détachent, levées vers le ciel, les aigrettes de la folie meurtrière. Toutes vêtues de rouge passion, flamboyantes, drapées dans un épais manteau ouaté. Au milieu des étoiles, entrelacs de volutes incandescentes, elles dansent, ordonnancées, méthodiquement, dans un crépitement ravageur, tel un ballet féérique de diablotins dressés vers le ciel, consumant rageusement « la forêt », encouragés par le souffle démoniaque, au milieu coule une rivière d’argent. Tandis que Théophile, du bas relief, vend son âme au diable, Satan conduit le bal. Du haut de ses 855 ans, Notre-Dame semble impassible devant ce déchaînement de violence. Elle se laisse dévorer l’épine dorsale, tandis que sa flèche, dans sa robe de bronze, chère à Viollet-le-Duc, trait d’union entre Notre-Dame et le ciel, touchée en plein cœur, se tord de douleur, vacille dans un ultime assaut qui aura raison de sa longue agonie. Dans un fracas assourdissant, la flèche entraîne dans sa chute incontrôlable le coq, qui sous la violence du choc se désolidarisera de son piédestal. L’émotion me submerge !

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Fleur de Sel”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Britt Digeon - Gaudinet

C’est au cœur d’une aquarelle artistique d’exception, Tamaris-sur-Mer, sur la côte varoise, que Britt a ancré tous ses rêves dans la réalité quotidienne. Son attrait pour l’art en général, le patrimoine, ainsi que son authenticité, ne la laissent jamais indifférente. Son péché mignon, qui met tous ses sens en éveil, est de parcourir la France, sur les pas d’un illustre personnage ou encore, sur les petits chemins qui fleurent bon la noisette. Sans Modestine, mais avec modestie, Britt se définit comme une sorte de Stevenson du 21ème siècle, en se limitant toutefois aux confins de l’Europe. L’atout charme qu’elle cultive au gré de ses délices, est sa sensibilité pour l’esthétisme, l’équilibre et l’harmonie des lieux, des paysages, des formes, des couleurs.