Existe…

8.99 18.90 

La vie ne nous épargne pas forcément, on se sent anéanti, on pense ne pas pouvoir se relever, puis d’un seul coup, tout s’éclaire, on prend conscience…. La vie revêt un tout autre sens.

Durant tous ces mois, je m’étais battue contre tous ces jugements, j’avais mis toute mon énergie dans la volonté de protéger mes enfants, mais en vain. Désormais, je devais accepter et lâcher prise…

Nous devions vivre le moment présent, l’apprécier comme une chance… Un nouveau chemin s’offrait à nous.

Je n’oublie rien, mais j’avance !

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Je lâchais prise. Je me sentais tellement bien, j’observais l’eau, cet élément était très stimulant pour moi, il m’apaisait. Je ne pensais à rien, en buvant un bon verre de vin. J’étais au paradis. Le temps s’était vraiment arrêté, cette activité ne faisait absolument pas partie de mon quotidien, ce qui m’amenait à penser qu’avec toutes les difficultés que l’on rencontrait depuis tous ces mois, on pourrissait notre vie et l’on passait à côté de tellement de belles choses, il ne le fallait plus dorénavant. Lorsque j’étais en pleine mer, je vivais une relaxation, les yeux s’éveillaient, j’étais tellement détendue, et calme. Cela me faisait un bien fou. Les enfants s’entendaient merveilleusement bien avec mon ami, il était adorable, et patient. Ils avaient besoin de ce genre de relation avec un homme. À leur âge, ils n’avaient pas besoin de violence et d’agressivité comme ils le vivaient depuis quelque temps maintenant. Nous étions vraiment dans une bulle de sérénité et de bonheur. Je lâchais prise et savourais simplement ces moments. Un tel bien-être m’envahissait, que les mots n’expliqueraient pas. Je n’arriverais même pas à me rappeler si j’avais ressenti un jour une telle sensation.

 

 

Page 135, lignes 23 à 29 & page 136, lignes 1 à 12

 

Elles m’accusaient de ne pas faire d’efforts avec leur père. J’avais la sensation qu’on s’éloignait du problème principal. Il ne s’agissait pas d’un conflit de séparation, mais de quelque chose de bien plus profond et plus grave. On essayait d’enfouir la situation. J’expliquai clairement que j’en avais assez de cette situation, de cette réunion, et que de toute façon, tout cela ne servait à rien. Pour moi, il était hors de question d’oublier les traces sur le corps, les mots de mes enfants, et surtout, mon fils ne mentait pas, j’en étais persuadée. Cela faisait deux ans que nous survivions dans une situation inconfortable, que je voyais les comportements anormaux des enfants, et je savais au fond de moi que je ne me trompais pas. Peu importe ce que les personnes pensaient, je restais certaine que mes enfants n’inventaient pas les faits. J’étais très énervée par cet entretien. Comment des professionnels pouvaient-ils ne pas prendre au sérieux les propos de mon fils ? On pouvait croire les enfants sur des faits, mais pas sur d’autres, ce n’était pas logique. Je restais choquée de tout cet entretien, et en colère.

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Existe…”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Ketty Le Traou

Née en 1986 à Clamart, Ketty Le Traou, est une femme déterminée dans son chemin de vie. Mère de trois enfants, elle a découvert l’écriture après sa douloureuse dernière épreuve de vie. Dans un premier temps, elle l’a fait afin d’extérioriser son mal-être puis elle s’est vite aperçue qu’elle avait une certaine facilité avec l’écriture.
Ayant écrit préalablement trois autres récits, Mes Fils, ma Bataille, le combat infernal, Spirales Infernales et pour finir, Existe, Résiste… vient s’ajouter à la continuité. Ce quatrième volet vient nous livrer la suite de son combat qu’elle mène avec beaucoup de détermination malgré les nombreux obstacles présents depuis longtemps désormais.
Aujourd’hui, Ketty Le Traou veut que toutes ces personnes qui s’identifient à elle n’aient plus peur. Elle veut pouvoir aider, pouvoir passer des messages à travers ses différents livres et redonner du courage et de la ténacité.
Pour Ketty Le Traou, écrire fait partie désormais de sa vie, une thérapie quotidienne, une addiction…