Épileptique et Schizophrène

4.99 9.90 

Pendant des années, Coralie vivait dans son coin. Elle n’arrivait pas à s’ouvrir aux autres. Puis après une auto-analyse, elle a commencé à complexer par rapport à ses traits de personnalité. C’était un cercle vicieux puisqu’elle se renfermait davantage.

La solitude ainsi que des traumatismes ont fait survenir une deuxième maladie mal réputée. Il était donc difficile d’en parler au départ. Mais au fil du temps, elle s’est ouverte sans peur des jugements. De plus, elle a réussi à s’intégrer socialement et à se stabiliser aussi bien personnellement que professionnellement. L’aventure n’est sûrement pas terminée…

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Par la suite, au collège, une surveillante m’avait engueulée car j’avais craché en classe de permanence, c’était plus fort que moi, impossible de me retenir. Elle m’avait crié : « Tu ne pouvais pas te retenir ?! Tu es dégueulasse ! » Ça m’avait touchée, je m’isolais encore bien plus qu’avant.

**********

Ensuite, j’ai eu la sensation d’être espionnée via mon télé- phone portable, comme si on pouvait me voir à travers la caméra. Cela m’angoissait. Je n’avais plus d’intimité. En plus, je me sentais de plus en plus jugée : « bordélique, se lave mal, chasseuse d’hommes, vulgaire physiquement, qui ne sait pas conduire et va donc perdre son permis ».

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Épileptique et Schizophrène”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Coralie Raveane

Pendant des années, Coralie vivait dans son coin. Elle n’arrivait pas à s’ouvrir aux autres. Puis après une auto-analyse, elle a commencé à complexer par rapport à ses traits de personnalité. C’était un cercle vicieux puisqu’elle se renfermait davantage.
La solitude ainsi que des traumatismes ont fait survenir une deuxième maladie mal réputée. Il était donc difficile d’en parler au départ. Mais au fil du temps, elle s’est ouverte sans peur des jugements. De plus, elle a réussi à s’intégrer socialement et à se stabiliser aussi bien personnellement que professionnellement. L’aventure n’est sûrement pas terminée…