Émois… d’elle à moi -Un arbre sans racines

(7 avis client)

7.99 18.90 

Mathilde, en plein désarroi, a 16 ans lorsqu’elle accouche d’une petite fille, un bébé qu’elle n’a pas désiré et qu’elle se sent incapable d’élever ni même d’aimer. D’autant que personne ne la soutient dans cette épreuve. Alors, elle se résout à l’abandonner, en accouchant sous X. Ce livre est une sorte de « journal croisé », mère et fille nous confiant tour à tour bonheurs et angoisses, partant à la recherche l’une de l’autre, dans une quête commune de leurs racines et dans l’espoir de pouvoir enfin se poser et se construire un avenir solide. Au risque de déterrer des secrets de famille soigneusement et douloureusement cachés.
Pas à pas, elles avancent au fil des pages, tissant entre leurs vies un lien indéfectible.
Ce livre se veut réaliste, il suscite des émotions et des questionnements quant à la recherche par un enfant adopté de ses parents biologiques, et l’impact que cela peut avoir sur sa vie d’adulte.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Moi, ma mère ne me voulait pas, c’est tout…
Pourquoi on ne veut pas de son enfant ?
Pourquoi on rejette le bébé qu’on a porté dans son ventre 9 mois ?

page 58 :
Et puis…le bébé…
Ce bébé que je n’avais pas voulu regarder, toucher, sentir, nommer…
Ce bébé dont j’espérais qu’elle ne manquait de rien et surtout pas d’amour…

page 66 :
Peut-être qu’un jour, ils me raconteront leurs propres parents, dont je ne sais toujours rien ?
Peut-être qu’un jour, quand ma propre histoire sera claire dans ma tête, je pourrai construire une vie à deux…

page 72 :
Parfois, on joue au jeu des « morceaux de puzzle » perdus.
On l’a inventé ce jeu, quand on était plus petites, un peu après l’arrivée de Tom.
En fait, c’est un jeu où on se pose des questions, mais où on doit inventer les réponses parce qu’on ne les connaît pas…
« Elle s’appelait comment ta mère ? »
« Pourquoi il t’aime pas ton père ? »

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

7 avis pour Émois… d’elle à moi -Un arbre sans racines

  1. Laetitia

    J’ai enfin fini votre livre je voulais prendre le temps afin de bien le
    savourer, il m’a apporté de nombreuses émotions indescriptibles, je me
    suis très, même voir trop facilement mis dans la peau des personnages
    j’avais l’impression de lire ma vie en le lisant.

    Enfin je vous remercie énormément d’avoir écris ce livre.

    Laetitia

  2. Laurie

    Je tient également à vous dire qu’après avoir dévoré votre si
    touchante histoire en quelques heures je peux maintenant comprendre
    aussi bien le point de vue de la maman et de l’enfant face à ce rapport
    tragique mais aussi fait avec tellement d’amour qu’est l’accouchement
    sous x !
    J’espère que votre histoire m’aidera à réagir au mieux dans ma future
    carrière de sage femme auprès des mamans et des petits bouts de choux
    que je rencontrerai dans ce parcours douloureux !
    Bonne continuation à vous
    Laurie

  3. Aurélie

    J ai adoré ! Roman bien écrit et facile à lire … Un livre
    prenant mêlé d émotions et de suspense qui nous donne envie de le
    lire d une seule traite … c’est idéal pour les vacances et
    cela change des polars ou des romances qu on voit partout �
    Encore bravo !

    Aurélie

  4. Marie

    Je clos le livre… Bravo et merci pour cette plongée intime dans
    les cœurs et les corps de ces personnages…

    Marie

  5. Nadia

    Chère Natalice,

    La vie, c’est des étapes…

    J’étais loin d’imaginer que cette simple citation provoquerait autant
    de remous en moi. Pour tout vous avouer, j’ai médité de longues
    minutes sur celle-ci, seule, dans mon jardin silencieux avant d’oser
    débuter le lecture.
    Les larmes coulèrent délicatement sur mes joues pour venir se lover au
    creux de mes lèvres. Ça commençait fort!
    Les premières pages sont poignantes et le dénouement merveilleux. Mes
    émotions ont joué avec moi les montagnes russes, tantôt malheureuse,
    tantôt pleine de vie et confiante. A travers ce livre, vous m’avez
    aidée à mettre le doigt sur quelques unes de mes blessures que
    j’essaie courageusement d’accueillir, sans jugement, dans l’amour tout
    simplement.
    Je me suis reconnue dans la peau de la belle Leila (prénom d’origine
    maghrébine, comme moi), puis dans Mathide qui n’a pas eu la chance
    d’avoir été nourrie d’amour, et également dans le rôle de la maman
    adoptive qui offre chaleureusement et gracieusement ce don de Dieu,
    l’amour. L’amour n’a pas de couleur, ni de limite…et cette maman est
    une femme courage! Bravo à elle.
    A tous vos potentiels détracteurs, gardez en tête, que si ce récit
    les gêne, c’est que le travail de guérison est prêt à s’accomplir.
    Pour guérir définitivement, nous devons faire connaissance avec nos
    blessures, nos souffrances, avec ces douleurs insupportables. Et cela
    passe inévitablement par le jugement, la colère, le ressentiment et
    par toute cette panoplie de sentiments négatifs.Que vos sentiers, chère Natalice, soient bénis

    Ceux des vôtres aussi.

    Merci encore pour ce précieux cadeau qui contribue grandement à mon
    bien-être.

    Très chaleureusement,

    Nadia

  6. Ingrid

    Chère Nathalie, je tenais à vous remercier encore pour votre
    magnifique “Emois … d’Elle à Moi”. Comment vous décrire ce que j’ai
    ressenti ? Une flopée d’empathie à l’égard de Mathilde et de Leïla,
    de la colère vis-à-vis des parents démissionnaires qui ne se
    libèrent que sur la fin quand Mathilde leur pose les questions qui la
    taraudaient depuis longtemps et l’empêchait de s’envoler, se réaliser
    en tant que fille puis, en tant que femme ! J’ai adoré les parents
    adoptifs de Leïla, compréhensifs, aimants ! J’ai été impressionnée
    par la maturité de Leïla malgré sa colère, ses peurs. J’ai été
    submergée par ces femmes et leurs entourages, leur combativité dans la
    vie. Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré lire ce journal croisé !
    Par contre, je vais attendre un petit peu avant de lire “Un jour, à
    Sardent”, car je crains que mon coeur ne déborde trop d’autres
    “intenses” émotions. Merci encore pour cette “bouffée” d’émotions, ce
    transport littéraire. Je crois que c’est la première fois que je me
    prends une “claque” en lisant une oeuvre tellement poignante. Surtout,
    n’arrêtez pas de nous faire partager vos histoires, vos émotions,
    votre amour de l’écriture ! Je vous embrasse bien fort.
    _Ingrid _

    Bien à vous,

  7. MAGALIE LAPARRO

    Suite à notre rencontre au salon du livre de Rocamadour dans le LOT.
    Je viens de terminer la lecture de Emois….d’elle à moi Un arbre sans
    racines, je voulais vous dire BRAVO car j’ai passer un très bon moment
    , franchement c’est une trés belle histoire.
    Au plaisir de vous retrouvez à Rocamadour cette année.
    Cordialement.
    Magalie Laparro.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Natalice

Natalice, dont le pseudonyme est un condensé de Nathalie et Alice en souvenir d'une grand-mère disparue quelques mois avant sa naissance en 1961, a grandi à Paris avant de s'installer avec sa famille dans le Sud-Ouest en 1999. Petite fille, elle se réfugiait dans l'écriture et la lecture, ce qui lui permettait de s'extraire d'une ambiance familiale perturbée. Plus tard et encore à ce jour, devenue orthophoniste, elle a mis ce goût pour les lettres et les mots, le langage et la communication, au service des jeunes et moins jeunes qu'elle accompagne. Elle a actuellement le projet de mettre en place des ateliers d'écriture destinés aux personnes âgées avec un souci de transmission aux jeunes générations, ainsi que des ateliers inter générationnels. C'est un projet qui lui tient d'autant plus à cœur que dans sa propre histoire familiale, les manques sont nombreux et qu'hélas plus personne n'est là pour transmettre... Le puzzle est difficile !