Elle était une fois

8.99 18.90 

Louisa et sa fille Paola, rattrapées par la misère d’après-guerre, partent sur les flots tourmentés de l’exil. Mare Nostrum les pousse vers la côte d’une presqu’île. Sur la nouvelle terre, elles survivent en forêt jusqu’à croiser des personnages singuliers — Enzo, amoureux des arbres, Don Giovanni le curé, épris d’art. Guidées par leurs bienfaiteurs, les deux femmes participent à la renaissance du village qui, peu à peu, les accepte. Paola quitte son enfant et son Sud pour, dans le Nord, s’immerger dans le monde pictural. Chemin chaotique et fécond entrepris, la reconnaissance ne lui fait pas oublier sa terre et ses amours. Revenue, poussée par sa fille Francesca, Paola entame alors un long voyage sur les mers en quête d’une lumière estompée sur leur île natale.

Au bout, apercevra-t-elle son unique et seul amour, Francesco ?

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Elles quittaient l’île blanche.
Dans un matin éteint, dressées à la poupe du canot, Louisa laissait un orphelin, Paola quittait un amour.
Francesco était sur le quai, ravagé, à retenir leurs silhouettes du regard.
Les falaises, autrefois protectrices, se refermèrent sur la calanque, déjà oublieuses des îliens poussés à l’abandon de leur terre par la misère de cet après-guerre.
Elles subissaient le même sort, telles des condamnées debout dans la charrette face à l’inéluctable.
La mère se tourna vers sa fille, beauté flamboyante de dix-huit ans. Paola regardait droit devant elle. Ses yeux bleu-turquoise exprimaient déjà sa froide détermination à affronter une existence imposée par l’ignominie des hommes.
Voile hissée, le canot prit le vent en quête d’un quelque part sur un littoral inconnu.

La nuit s’effaça peu à peu, l’aurore glissa sur le plateau et désigna, au levant, une ligne tendue, insolite dans ce désert de roches tourmentées. La calèche s’y dirigea, patiente du trottinement des chevaux.
Le temps s’étira sur l’immensité jusqu’à atteindre un mur en pierre, haut de bien quatre mètres. La petite procession le suivit un long moment sous le regard d’une fastueuse arborescence.
Paola interrogea le paysan :
-C’est le mur qui enserre le parc du château, j’imagine, monsieur.
-Oui, mademoiselle. Nous arriverons devant le portail au moment où l’astre baignera la terre.
Les anxieux, ragaillardis de l’ouvrage civilisé, se tournèrent vers cette personne à l’accent étranger. Sa chevelure brune, son teint hâlé, son long manteau noir leur firent songer à une sorcière qui se serait échappée d’un moyen-âge ténébreux. Des regards posés sur elle, Paola planta ses yeux bleus incandescents sur ses procureurs qui les baissèrent. Elle les abandonna à leur étroitesse.

 

Informations complémentaires

Nbre de pages

266 pages

Version

,

ISBN Ebook

Date de Parution

06/09/2022

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Elle était une fois”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Ollivier Lloyd

Architecte, Ollivier Lloyd a troqué son crayon créatif pour une plume inspirée. Il a baigné dans la littérature -et la peinture - au côté d’une grand-tante qui a côtoyé Colette et intime de Jean Cayrol. Femme libre des années 20, écrivaine brute, elle a suscité son appétence pour l’écriture entraînant les lectrices et les lecteurs dans des histoires foisonnantes et riches de personnages, de lieux, de réflexions.