Du rififi chez les viandards

8.99 18.90 

Un militant écolo, lanceur d’alerte et anti-chasse disparaît. C’est alors la sécurité de ses ravisseurs qui est menacée. Lancé à sa recherche, notre commissaire va rapidement comprendre que, de chasseur, il est devenu gibier…

Pourquoi utiliser l’argot ? Parce que l’argot est un pied de nez à cette hypocrisie ambiante que l’on rencontre jusque dans le langage actuel, qu’il soit politique, médiatique ou même amical. L’argot est une porte ouverte sur la liberté de dire, de penser, et donc sur la liberté d’être. En effet, vivant, joyeux, coloré, jouissif et parfois jouisseur, toujours jubilatoire, expressif et ne cessant d’évoluer, l’argot permet de tout dire, de s’exprimer en se libérant des contraintes inutiles de la bienséance, des convenances sociales et du politiquement correct. L’argot est comme une bouffée d’air frais qui a envahi le langage sans que l’on y prenne garde, comme pour se l’aliéner et lui ravir une part de sa force. En fait, tout le monde parle un peu l’argot, parfois, et sans même s’en rendre compte.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Cette alpague1 vient donc sanctionner une énième opération coup de poing, style commando, dans une entreprise de la Sarthe. Celle d’un éleveur d’un genre un peu particulier – et, pour ma part, un pierrot2 de première – car son job3 consiste à « produire », à grande échelle, du petit gibier de plume et de poil, afin d’alimenter les sociétés de chasse de l’hexagone, des rosbifs4  et d’ailleurs… Des cibles vivantes, donc. De la barbaque à canon, pour divertir nos accros des flingots5, nos canardeurs6 et nostalgiques de la guerre, c’est-à-dire nos chasseurs du dimanche !
[1]  Alpague : arrestation
2  Pierrot : personnage antipathique
3  Job : activité, métier
4  Rosbif : anglais
5  Flingot, flingue : fusil
6  Canardeur : individu qui tire des coups de feu

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Du rififi chez les viandards”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Bruno Pinel

Bruno PINEL est essayiste, il écrit aussi des contes pour la jeunesse et des romans policiers. Ceci afin de transmettre, avec une irrévérence sans réserve, sa vision ironique, mais inquiète de nos sociétés, ainsi qu’une philosophie de la joie et de l’amour, la primauté de la liberté, ainsi que le respect de la Nature, de soi et des autres.

Gabrielle DUFEU, arrière-grand-mère observatrice du Monde, travailla dès l’âge de 13 ans.  À 87 ans, elle l’accompagne aujourd’hui dans sa démarche, avec une jeunesse d’esprit, un optimisme et une gaieté que lui envieraient beaucoup de femmes ou d’hommes trois fois plus jeunes qu’elle.

Bruno Pinel commença par écrire des essais sur la vieillesse, le suicide, la nutrition, l’acidité corporelle, le sommeil et la fibromyalgie. Depuis qu’il s’est établi dans son petit paradis breton, il varie désormais les genres littéraires, passant des essais au théâtre, et des contes pour la jeunesse au roman policier, surtout en argot avec lexique intégré.

Chacun de ses livres est un moyen de transmettre un message en faveur de la Vie et de la Nature, du respect de soi et des autres, ainsi que du primat de la liberté et de la justice sociale. Avec une joyeuse impertinence, il entend partager avec vous sa philosophie de l’empathie et de la tolérance, de la joie et de l’Amour.

cliquez sur le lien :

Site de l'auteur   

référencé sur le site de l'association des écrivains bretons : cliquez !