Douceurs et châtiments

9.99 19.90 

Préface de Alain Absire

De vraies pensées poétiques avec des monstruosités condamnables.C’est un document de travail pour faire un discours en sortant des sentiers battus, pour briller en société, pour rédiger un courrier de compliment ou d’injure, car le livre regorge de vérités bien observées et autant d’efficaces cruautés.Quelle élégance, chaque fois, dans le ton et dans le style ! Il convient donc aux hommes politiques de tous bords, aux dirigeants, aux étudiants, aux professeurs de Lettres et aux penseurs.Peu d’auteurs depuis Léonard de Vinci, Jules Renard et Sacha Guitry ou Pierre Desproges, ses maîtres, se sont illustrés dans des formules ciselées qui se lisent au hasard, pour s’endormir, dans un train, ou avant un travail d’écriture.On peut parfois s’y reconnaître et s’en sentir flatté ou honteux. C’est plus rare. Dans tous les cas, il faut les lire comme l’oiseau boit : en levant la tête pour faire couler.

Effacer

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Arc

L’arc est une arme sympathique parce qu’elle est rarement utilisée pour les suicides.

Avis

On est toujours plus près des avis de ceux qui nous donnent raison.

Chat

Le chat aime se cacher parce qu’il en a un peu marre de tout voir.

Jambes

Mon attrait pour les jambes des femmes tient aussi au fait qu’elles les supportent.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Douceurs et châtiments”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Alain Dautriat

Alain Dautriat est né en 1950, dans le Limousin. Cadre bancaire en stratégie, puis enseignant à l’Université et magistrat consulaire, il développe un intérêt pour l’Histoire qu’il étudie sous des angles originaux dans ses nombreux livres. (Napoléon, la Grande guerre, les plaques commémoratives, etc). On retrouve ces postures impertinentes et émouvantes dans ses aphorismes comme dans ses chroniques régulières éclairées du « Boulevard des Arts » dans la revue de jurisprudence commerciale. Avec « Daubert, le signe », son premier roman, bouleversant, c’est encore une histoire singulière et terrible que cet écrivain nous conte, puisqu’elle emprunte beaucoup à la réalité. Avec Douceurs et Châtiments, il élève l’aphorisme en art majeur, rivalisant avec des maîtres historiques dans le genre.Alain Dautriat est officier dans l’ordre des Palmes académiques et commandant dans la Réserve citoyenne.