Dialogues de sourds

9.99 19.90 

L’impuissance de l’amour devant une vie qui s’en va incite à s’accrocher au concret avec la peur de s’y enliser jusqu’au désespoir. Jamais l’odeur de la mort qui approche n’a tant révélé que ce concret n’est pas anodin ; si on y ressent une grande tendresse, on découvre aussi les reproches, les regrets, les malentendus, les cicatrices des blessures passées gravées en négatif dans le noir des mots. La communication, qui n’avait peut-être jamais été qu’un simulacre, se rétablit, alors qu’elle n’est plus possible, sur un mode absurde de petits riens bordés de roses, d’épines et de soie.
Après avoir parlé, dans Exécuté à Blanc, du fils qui se brûle les ailes à essayer d’exister en tant qu’héros comme son père, l’auteur, dans Dialogue de sourds, parle de la fille qui n’existe pas d’avoir trop existé pour ses parents. À l’approche le ma mort de sa mère, elle essaie de lui pardonner de l’avoir surprotégée et enfermée dans son enfance.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Le mari : Ma femme m’avait toujours dit qu’elle savait qu’elle mourrait étranglée.

La mère : L’amour est une projection de soi-même dans l’autre où il occupe toute la place disponible jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien dans l’autre que cet amour, source intarissable de l’action.

La mère doit être un écran entre la vie et son enfant !

La fille : Les mots ont toujours eu des résonances bien différentes dans le cerveau de ma mère et dans le mien. Sa surdité et l’approche de sa mort annihile tout espoir d’obtenir enfin des réponses… J’abandonne cette partie que je ne gagnerai pas.

(ma mère) n’aime que la guerre, cette dérision de la vie.

Elle la déclare sans cesse à son entourage et à elle-même.

Elle aime le pouvoir.

Elle aurait aimé avoir le pouvoir.

Elle pouvait encore croire qu’elle avait le pouvoir lorsqu’elle régnait sur trois chiens, cinq poules, trois percherons, quatre moutons et beaucoup de chats qui ignoraient son autorité.

Elle n’a plus aucun pouvoir dans cette chambre claire, avec vue sur le jardin bien entretenu.

Si les parents n’ont rien dit, leurs archives ne donnent que l’illusion de découvrir leur vie. Le puzzle est par trop lacunaire et rien ne pourra le compléter. Les dates et les faits ne disent rien des joies ou des détresses qui les ont accompagnées

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Dialogues de sourds”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Maryvonne Pellay

Maryvonne Pellay, a écrit plusieurs livres de vulgarisation scientifique pour les enfants, avant de co-écrire avec Jérôme Lefranc
une comédie musicale, « La petite reine », primée par le ministère de la Culture, et une pièce de politique-fiction, « Les aiguilles de l’horloge n’indiquent pas la même heure ». Elle a ensuite conçu les scénarios des jeux interactifs « Le Psy c’est vous » et « Le Commissaire c’est vous » (flèches d’or FNAC). De retour à ses amours d’intellectuelle-scientifique , elle a publié « Les 100 mots de l’eau » dans la collection Que sais-je ?, puis, sans autre forme de procès, un roman troublant sur les hommes de sa famille : « Exécuté à blanc », chez les éditions sydney laurent. Sa nouvelle « La chute » a reçu le prix du jury Plume d’agence et a été publiée aux éditions de la Table ronde.
Elle dirige actuellement le théâtre Falguière à Paris.