Des relations

7.99 16.90 

« Des Relations » questionne avec légèreté les nœuds et les rapports entre les membres d’une famille décousue. Solange, Isaac, Anne et Joseph se marchent dessus et s’étouffent dans des situations de malaises. Les troubles légers sont racontés avant le scandale, sans drames et avec une pointe de désinvolture pour entrer dans l’intériorité amère de ceux qui vivent avec le dégoût d’être malgré soi, les uns sur les autres, les uns dans les autres.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Avec un rire d’étonnement, Anne accepta l’offrande. Il fallait de l’eau, un vase. Celui sur la cheminée devait convenir, parfaitement. Anne courut nerveusement le chercher dans le salon. Le remplir d’eau, y déposer les tiges. Solange honteuse, ne disait mot et observait les gestes maladroits de sa mère, ses yeux bouffis semblaient dissimuler une cacophonie de veines éclatées. Solange se rendait compte de la souffrance qu’elle infligeait à sa mère. Ce n’était pas son intention, mais elle n’avait pas le choix.

« Tu restes dîner ? tenta timidement Anne.

— Oui, je reste, répondit la fille pleine de repentir. »

La mère espérait que sa fille coure vers elle, l’embrasse, lui dise qu’elle revenait s’installer à la maison, dans leur maison. Solange restait stoïque sur le pas de la porte. Elle était revenue comme une invitée mal à l’aise, gardant ses chaussures, son manteau sur le dos pour s’échapper au plus vite si la situation tournait mal.

 

Pendant l’acte d’amour, elle observait son ami battre une peau flasque au-dessus d’elle. Elle se félicitait de ne rien ressentir : aucun désir pour le corps nu, tacheté des signes de la vieillesse, de son compagnon occasionnel. Elle était absente de son volume-matière qui remuait sous le poids écrasant de Martin.

L’homme en rut terminait sa besogne animale. Un grognement sincère s’échappait de sa cage thoracique et, épuisé par l’effort, il s’écroulait le cœur battant sur le petit corps d’Anne. Elle était gênée de recevoir cette vie franche et presque grossière, là, en pleine poitrine et tentait de se dégager de l’emprise écrasante de l’homme à qui elle octroyait un moment de plaisir. Martin ne la laissait pas partir. Au-dessus d’elle, les yeux clos, il la serrait d’une simple force sans effort, mais pleine de conviction.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Des relations”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Sarah Feriaux-Rubin

Sarah Feriaux-Rubin nait à Paris en 1993. Ingénieure et architecte de formation, elle écrit pour des journaux et rédige des newsletters à partir de 2015. Des relations est son premier roman.