D’amour et de sang

6.99 11.90 

Mélange d’amour et de sang, de tendresse et de violence, espérance et désespoir…
Un récit au fil du temps, des possibles à dire, élément d’une psychanalyse, dépouillement de l’intime pour pouvoir revivre.
Ce monde détruit au quotidien une humanité prise en otage par des conflits sanglants.
La parole est tuée sous le boisseau de la peur, sous le poids des concepts religieux, enfermée dans les contextes sociaux.
Ce témoignage veut être un cri de révolte de la femme, otage massacrée, niée, dans un monde de folie qui fabrique sa perte.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE
« Les souvenirs s’effacent. L’instant d’un sourire, l’instant de la caresse, le temps de la joie éclate et irradie dans le soleil.
Et puis, reviennent les tristesses en nostalgie, denses comme les vagues de la mer battant au fond de l’être qui pleure en silence.
Au fond du corps, les marques ineffaçables. Le corps parle de ses cris, de ses abandons, de ses reniements… Le corps attaché, courbé, éperdu, hurle et n’en peut plus… Le corps jeté, abandonné, souillé, enfoui au fond de ses évanouissements, saignant de ses déchirures. Le corps brisé, violé, sali, désespéré, mourant de ses solitudes. »

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “D’amour et de sang”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean Nigoul

Jean NIGOUL est né en 1935 à Lille (59) et a vécu à Clermont-Ferrand (63), en Saône et Loire et dans l’Ain. Après une scolarisation qui l’orientera vers l’Agriculture, Jean NIGOUL fait partie de la génération de jeunes gens envoyés pendant 2 ans faire la guerre en Algérie dans les montagnes de Kabylie. Au retour de l’armée, il va travailler pendant vingt ans dans des secteurs de recherche et de développement de l’Agriculture. En 1978, quand il constate l’impasse dans laquelle le productivisme organise la désertification des campagnes, l’abandon de toute notion de qualité, il démissionne et s’installe dans un village du Bugey (01) sur une petite exploitation où il devient Berger, éleveur de moutons. À l’âge de la retraite, il fait une formation de psychothérapeute et exercera 4 années à Lyon. Élu Maire de son village, il gérera sa petite commune pendant 19 ans. L’écriture accompagnera ses différents parcours : Poésie : « Instants magiques » en 2009. Nouvelles : « L’Étranger suivi de Déserts en 2013 chez Édilivre. Une monographie de son village en 2012 qui l’amènera à écrire un roman : « Vivre quand même » en 2014 chez Édilivre. Ce roman raconte la vie d’une famille paysanne au 19ème siècle. « Tant que mémoire nous reste » : histoire de son parcours de vie publié pour ses intimes. Enfin, « D’amour et de Sang », un roman issu de ses expériences de thérapeute en 2019 .