Chroniques carcérales

6.99 

Ces chroniques ont été écrites pendant le confinement. Sous une forme parfois humoristique, parfois sérieuse, elles traitent de cette période particulière qui restera dans les mémoires. Quel péché ont commis les hommes pour que Dieu les punisse ? Comment draguer, ou plutôt « télédraguer », au temps du corona ? Va-t-on stigmatiser les individus contaminés, les obliger à porter la couronne jaune ? La peur fait-elle mourir ? Et si le confinement s’éternisait ? Si le virus infectait aussi l’alphabet ? S’il pénétrait dans les ordinateurs ?

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Le port de la couronne jaune pour ceux qui avaient le virus était devenu obligatoire.

Comme tout le monde n’était pas capable d’en fabriquer soi-même car il fallait savoir coudre, des magasins s’étaient spécialisés dans cet article. Ici, on vend des couronnes, lisait-on sur certaines devantures. On avait dû ajouter jaunes pour qu’on ne les confonde pas avec celles des fleuristes. Il y en avait en soie, en coton, en laine, en plastique. […] Mais il y en avait d’autres à usage unique pour les petits budgets, jetables comme des Kleenex, en papier, qu’on collait sur sa veste comme un timbre sur une enveloppe.

*******

Un jour, le a, on ne sait pourquoi, fut atteint du virus. Il le transmit à b qui le refila à c qui le donna à e qui contamina m qui l’envoya à r qui infecta v, et c’est ainsi que tout l’alphabet l’a attrapé. W et k furent les derniers touchés mais ils finirent aussi par être atteints.

On espaça les lettres d’un centimètre mais il était déjà trop tard. Elles étaient toutes malades. Le virus allait toucher les mots, se répandre dans les phrases, détruire les paragraphes malgré les signes barrières : virgules, points, points-virgules qu’on essaya de dresser entre les lettres pour éviter la contagion.

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Chroniques carcérales”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Michel Cahour

Normand d’origine, Michel Cahour a vécu quatre ans au Laos. Il a enseigné la philosophie et le français en Normandie avant de venir habiter en Provence en 1977. Il a publié douze recueils de poèmes dont un préfacé par Aragon, trois romans, un témoignage sur le Laos et cinq livres de nouvelles. Retraité de l’Éducation nationale, il occupe ses loisirs à écrire, à courir et à randonner dans les collines provençales.