Charles de Gaulle ou l’ambition française -Des paroles et des actes

10.99 19.90 

Charles de Gaulle est une grande figure historique de notre pays. Militaire, il a compris, avant la plupart des chefs de l’armée engoncés dans leurs certitudes et leur attentisme, l’importance de la force mécanique. Il n’a pas été entendu, et la France a vu déferler, en 1940, l’armée allemande. Il s’est alors exilé à Londres où il a mené une bataille sans merci pour faire conserver à la France sa dignité, sa liberté, son rang. Dans cette tâche, des Français héroïques et résistants lui ont apporté leur essentiel concours, quand les gouvernements alliés, États-Unis, URSS et Grande-Bretagne, rechignaient quelquefois à faire de la France vaincue une puissance d’après-guerre. De ses premiers écrits à son ultime message, Charles de Gaulle a développé une pensée, a agi pour la grandeur de la France. C’est sa gloire que d’avoir œuvré pour la France, pour elle seule. Et c’est la force de son œuvre qui, aujourd’hui, ajoute à cet illustre personnage, dont on peut ne pas partager les idées et les actes, mais qui a, souvent contre la plupart, dit ce qu’il ferait et fait ce qu’il disait.

 

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

La conclusion de son ouvrage paraît tristement prémonitoire. Il devine que, une fois encore, le prix que paiera le peuple français pour l’inaction et l’incompétence de ses gouvernants sera terrible. Dans le même temps, c’est par une note d’espoir qu’il en termine – l’avenir proche dira à quel point cette conclusion était juste –, en rendant hommage à ce peuple dont il affirme qu’il sait se réveiller et se révéler lorsque la nécessité en est devenue pressante. Mots magnifiques que ceux du colonel de Gaulle : « Pauvre peuple, qui de siècle en siècle porte, sans fléchir jamais, le plus lourd fardeau de douleurs. Vieux peuple, auquel l’expérience n’a point arraché ses vices, mais que redresse sans cesse la sève des espoirs nouveaux. Peuple fort qui, s’il s’étourdit à caresser des chimères, est invincible dès qu’il a su prendre sur lui de les chasser. Ah ! Grand peuple, fait pour l’exemple, l’entreprise, le combat, toujours en vedette de l’Histoire, qu’il soit tyran, victime ou champion, et dont le génie, tour à tour négligent ou bien terrible, se reflète fidèlement au miroir de son armée. » Page 65.

Il pose, en quelque sorte en principe, que la France, c’est celle qui se trouve, à travers lui, à Londres. La France, c’est celle qui résiste, celle qui se bat, tandis que le gouvernement du maréchal Pétain n’est pas la France : « (…) Devant la confusion des âmes françaises, devant la liquéfaction d’un gouvernement tombé sous la servitude ennemie, devant l’impossibilité de faire jouer nos institutions, moi, général de Gaulle, soldat et chef français, j’ai conscience de parler au nom de la France (…). Déposer les armes, évacuer une position militaire, accepter de soumettre n’importe quel morceau de terre française au contrôle de l’ennemi, ce serait un crime contre la patrie. À l’heure qu’il est, je parle avant tout pour l’Afrique du Nord française, pour l’Afrique du Nord intacte (…). Il ne serait pas tolérable que la panique de Bordeaux ait pu traverser la mer. Soldats de France, où que vous soyez, debout ! » Page 76/77.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Charles de Gaulle ou l’ambition française -Des paroles et des actes”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Frédéric Duval

Frédéric DUVAL est né à Lisieux (Calvados) en 1968. Titulaire d’un master 2 en droit public, il a été fonctionnaire de la Ville de Paris pendant dix ans, avant d’intégrer le ministère de l’Intérieur. Il est, depuis 2008, en fonction à la préfecture de la Manche. Outre le droit, Frédéric DUVAL a une vraie passion pour l’Histoire, notamment celle de la France et de ses grands hommes. Charles de Gaulle constitue l’un des personnages auxquels il a consacré de nombreuses heures de lecture. Il a souhaité, en ces temps où la France semble douter d’elle-même, montrer qu’il est possible d’agir pour le bien du pays et des Français, à condition d’en avoir la volonté et le courage. Mais il a également voulu montrer, en mettant en perspective avec l’Histoire les écrits de Charles de Gaulle, que si rien ne peut se faire sans le peuple, il appartient également à ce dernier de se montrer à la hauteur des enjeux nationaux et de ne pas céder aux tentantes sirènes de la facilité et de la démagogie.