Chandoo

(4 avis client)

8.99 18.90 

« Enfin, je pose le pied en Indochine, j’ai du mal à conserver mon équilibre ; je souffle, je regarde autour de moi, je ne connais rien de Saïgon, mais je m’y sens déjà bien. »
 « Chandoo » est le récit de Jules accompagné de Charlie, son ami de toujours, à travers l’Indochine de l’entre-deux-guerres. Leurs pérégrinations les emmènent de Saïgon jusqu’à la ville mythique de Fort-Bayard, capitale d’une minuscule enclave coloniale française au cœur de la Chine. Véritable repère de bandits, de contrebandiers et de pirates de tous horizons, la ville offre aux deux hommes le terrain de jeu idéal à leur soif d’aventure.
De sordides maisons closes en hôtels luxueux, au travers de riches rencontres hautes en couleur, les deux amis mettent sur pieds un important trafic d’opium entre Fort-Bayard et Hanoï. Pour accéder à la fortune, il leur faudra se jouer de la marine française et britannique, mais aussi des seigneurs de guerre chinois.
Irrévérencieux, grossier et parfois violent, mais surtout très drôle, « Chandoo » nous plonge, à la manière d’un road novel, dans le quotidien de deux aventuriers en quête de richesse, mais avant tout de liberté.  

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

 « Quant à moi, je repère derrière la table de bridge, un blackjack, occupé par un élégant Chinois et la moitié d’un militaire. Le Chinois gagne beaucoup et le militaire beaucoup moins. Je décide de m’y attabler. J’ai tôt fait de remarquer que le croupier, un Javanais, ne protège pas sa main et laisse le Chinois, sans doute son complice, ramasser le pactole une fois sur trois ou quatre, au grand dam de l’infirme maudissant la chance de ces maudits bridés. Se sentant percé, le croupier me fait profiter de l’arnaque, à un rythme moins soutenu, mais régulier, ce qui me permet de me remplir les poches de Port-Saïd à Bombay.

Vers deux heures du matin, nous sommes congédiés gentiment, je récupère Ruben chaque soir, les poches vides ou pleines, et, avec l’aide de deux stewards indiens, nous le jetons sans ménagement dans sa cabine. Surpris au début, mais encouragés par mes pourboires généreux, ils se prennent au jeu et l’envoient valser chaque nuit un peu plus fort. »

     « Les paysannes vendent toutes sortes de fruits et de légumes dans de grands plateaux tressés, assises à même le sol. Il y a aussi beaucoup de poissons frais ou séchés dont on sent les remugles jusque dans la voiture. Lorsque Charlie bifurque sur la droite en direction du Mékong, j’ai à peine le temps d’apercevoir des sortes de rongeurs écorchés, pétrifiés dans une position grotesque, les pattes écartées, ils sont suspendus au-dessus d’un stand de soupe. 

Nous descendons vers le fleuve que nous allons longer une centaine de mètres avant de remonter une rue perpendiculaire en direction de notre hôtel. Je le découvre enfin ce Mékong, je fais sa connaissance en le voyant par-dessus l’épaule de mon ami. Il est gras, brun, chargé des alluvions de la mousson. Je le sens puissant, comme un cœur qui bat, véritable artère au centre de l’Indochine. »

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

4 avis pour Chandoo

  1. Mathieu Vassal

    Excellent ! Une pure débauche d’aventures « à la Cizia Zykë au temps des colonies ». Personnages forts en geules pour des aventures hautes en couleurs! Coups de poings, dépaysement, voyage dans le temps, herostime, tout y est! On révis nos années de bourlingue a travers ce livre, plus celle qu’on aurait aimé vivre a une autre époque ! Génial.

  2. Viviane Mignot

    Décapant, drôle, politiquement incorrect, on s’attache aux personnages brut de décoffrage mais épris de justice! Ça fait du bien à l’ère de la bien-pensance

  3. Hoyer Émilie

    A ne pas rater !! Des personnages hypers attachants, des aventures drôles, des références historiques cohérentes , j’ai adoré !! J’y ai repensé à plusieurs reprises après l’avoir fini signe pour moi d’un excellent bouquin

  4. Mirouze Alicia

    J’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman. J’ai eu comme l’impression de vivre avec les personnages(attachants à souhaits)leurs aventures,tant tout est incroyablement bien décrit et détaillés. Il se dévore sans efforts…

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur(e) : Sébastien Roland

En 2003, Sébastien Roland a 27 ans quand il traverse le Laos en moto accompagné de deux amis. Cette rencontre avec ce pays tout juste ouvert aux Occidentaux fait naître en lui un véritable amour pour l’Asie du Sud Est.
Passionné par le voyage, l’auteur continue de s’évader au travers des lectures d’écrivains tels que Cizia Zikë ou Tom Sharpe.
Grand amateur d’histoire, c’est en mêlant ses souvenirs, son imaginaire et ses influences qu’il a construit « Chandoo », récit d’une aventure qu’il aurait peut-être aimé vivre.