C’est comment d’être fou ? Comment je me suis guéri psychanalytiquement tout seul !

17.90 

Mon parcours de vie étant trop difficile pour moi, je deviens fou à être le spectateur conscient, impuissant de mon moi, inconscient agissant… Mes actes précédant mes pensées, je décris ici ce qu’ont été mes bouffées délirantes, la mise en graphiques des événements de ma vie qui m’ont fait comprendre la dérive de mon être par rapport à mon paraître, d’où la décision de m’occuper psychologiquement, spirituellement et philosophiquement de moi. J’indique mes dictons de principes de vie, mes changements annuels pour corriger ma personnalité, ma note bonheur pour mesurer analytiquement le passage de mon mal-être abyssal aux idées suicidaires, supérieur à l’amour que je porte à ma fille, à mon bien-être personnel, en famille et en société. Cet ouvrage raconte comment, par ma méthode psychanalytique originale et pratique, j’ai conscientisé entièrement mon inconscient, passant de malheureux au mental embrouillé à pleinement heureux de vivre enfin l’esprit clair.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Un dimanche soir à Grenoble, je dis au revoir à ma fille et m’en vais sur Annecy, où j’ai trouvé un travail d’ingénieur dans une toute petite entreprise de fabrication de machines à roder les sièges de soupapes pour les moteurs de voitures. La vie est difficile pour moi, et loin de ma fille, je m’ennuie. Arrivé par la nationale à Aix-les-Bains, il se fait tard et la nuit est tombée. Un rond-point se présente : « Et si je le prenais à l’envers, ça m’amuserait ! » Ouf, il n’y a personne et les rues sont presque désertes. « Et si je conduisais vite tous phares éteints ? ». Je roule à tombeau ouvert. Je suis fou, je risque d’avoir un accident ! Arrive une descente. Un automobiliste met son clignotant à gauche et se déporte au centre de la route. Je passe en trombe à sa droite tous feux éteints et regarde dans le rétroviseur… le gars s’est arrêté dans sa manœuvre et cela m’intrigue. Je vois alors qu’il tourne… à droite ! Cette hésitation m’a sauvé la vie. Je suis béni de Dieu !

 

Ma mère achète un jour un ordinateur pour se parfaire au bridge. Je prends ce bel outil d’ordonnancement avec l’idée de mettre ma vie en graphiques afin de voir où j’en suis actuellement. Depuis ma naissance jusqu’à mes 46 ans, je trace deux courbes : d’une part je note mon « paraître », prenant de suite des décisions selon les événements qui se présentent, et d’autre part je note mon « être », reconnaissant après coup que certaines décisions qu’on m’a fait prendre, l’ont été finalement pour faire plaisir aux autres plus qu’à moi. Je reconnais de suite, d’une part la montée en flèche de mon paraître (je parais extérieurement inconsciemment très heureux) et d’autre part la descente infernale de mon être depuis mes 11 ans (à me reconnaître moi-même finalement consciemment à l’intérieur de moi comme malheureux). Là, je suis tout content de mesurer mon mal-être en reconnaissant que ma courbe « être » se casse inexorablement la figure !

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Livre

Version

,

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “C’est comment d’être fou ? Comment je me suis guéri psychanalytiquement tout seul !”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Bruno Joubert

Né en 1953 près de Lyon, l’auteur, à l’âge de 8 ans, chute sur la tête, se décorpore et communique avec un Esprit. À 11 ans, il se dédouble en personnalité : gentil pour obéir à sa maman, méchant et en vouloir à sa mère toute sa vie d’avoir choisi à sa place son orientation scolaire. Etudes d’ingénieur, mariage, naissance de sa fille, prémonition de la construction d'une nouvelle usine. Il se résigne alors à ne pas avoir de libre arbitre car tout lui est prédestiné. Démission, divorce, maître auxiliaire en mathématiques. Un jour, il se demande : « C’est comment d’être fou ? ». C’est alors que n’arrivant plus à gérer sa vie, lui viennent de nombreuses bouffées délirantes entre 41 et 52 ans. Ouvrier, étude hasardeuse de la psychologie, autobiographie, introspection suivie d’analyses profondes. La lecture à 65 ans du livre d’une sainte hindoue qui pense spirituellement à l’identique sur la raison existentielle, lui confirme qu’il n’est plus fou.