Ce qu’elle ne vous a pas dit

(6 avis client)

6.99 17.90 

Mathilde ne pouvait y croire, « C’était juste impossible, ils s’aimaient, elle en était si sûre… Il ne pouvait pas la quitter. Jamais il ne l’abandonnerait ! Il l’avait promis, n’est-ce pas ? Dire oui, pourquoi pas ? Finalement, tout ceci n’est qu’un jeu, une parenthèse éphémère dans leur vie de couple si bien rangée ».

Elle ne s’est pas méfiée, elle n’a rien vu venir. Il y avait déjà si longtemps qu’elle avait appris à ne rien faire sans lui, il y avait déjà si longtemps que son esprit et son corps ne lui appartenaient plus.

« De toute façon elle n’était rien sans lui, non ? Combien de fois le lui avait-il répété ? Comment faire pour lui plaire encore et encore ? Il y avait forcément une solution. Que pouvait-il bien lui arriver ? »

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Il avait appuyé volontairement là où il ne fallait pas. Il a terrorisé Mathilde. Elle l’a supplié de ne rien dire, comme une martyre avant d’être jetée aux lions. Elle l’a supplié de la comprendre. Lui a redit, au milieu des sanglots, sa souffrance, sa douleur, sa peur, au point d’être inaudible. Lui n’a rien voulu entendre. Elle s’est traînée à ses pieds. Lui n’entend toujours rien. D’ailleurs, il ne la regarde plus, il a tourné les yeux vers la fenêtre. Elle se traîne par terre. La peur d’être dénoncée, d’être punie de l’isolement la transforme en enfant de 3 ans, paniquée, sans autonomie, lobotomisée, décérébrée.

« Comme ça, tu seras punie », a-t-il ajouté. Punie de quoi ? Comme si la douleur et l’humiliation ne suffisaient pas ? Comme si elle ne s’était pas déjà suffisamment punie elle-même ? Comme si elle n’avait pas payé plus que sa part dans l’histoire ?

********

Mathilde et Stein avaient conclu une donation au dernier vivant. Il avait donc les coudées franches. En tous les cas, Stein n’a rien perdu dans l’affaire. Mathilde avait des biens, la moitié de la maison, d’un appartement en location, et son cabinet libéral d’infirmières tournait bien. Louise sait que Stein s’est rendu à l’insu de sa famille à Notre-Dame-des-Iles pendant que Mathilde agonisait en réanimation B à l’Hôpital Nord. Il est entré au prétexte de récupérer sa carte d’identité. En fait, il voulait débarrasser les affaires de sa chambre ; qu’était-il donc si pressé de retrouver, de cacher ? Des comptes, le disque dur de son ordinateur ? Ses écrits ? En tous les cas, il pensait davantage à la succession, à camoufler ses magouilles à venir, qu’à la souffrance de sa femme. En matière de mari éploré, on repassera.

*******

Malgré ses allures bohémiennes, cette enfance reste un moment privilégié de leur vie. Une sorte d’Eden protégée par leur tutélaire bonne grand-mère qui apaisait toutes les petites souffrances et transformait, comme une bonne fée, chaque jour en plaisir. On sait tous que les paradis sont faits pour être perdus. Elles ont été expulsées de leur Eden un beau jour de juin.

Du jour au lendemain, elles ont changé de vie et ont surtout compris que rien ne serait plus jamais comme avant. Elles ont suivi le corbillard, à pied jusqu’au cimetière, toutes vêtues de noir, comme dans un film qui n’en était pas un. Leur grand-mère a rejoint leur grand-père dans la terre, elles ont jeté une rose sur le cercueil et mis un point final à l’insouciance de l’enfance.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

6 avis pour Ce qu’elle ne vous a pas dit

  1. Jeanne

    Excellent ouvrage sur les pouvoirs du manipulateur. A recommander à toutes les femmes qui subissent des sévices psychologiques de la part de leur conjoint. Cette histoire peut les aider à ouvrir les yeux et à sortir de cet enfer.

  2. Laure

    Merci pour ce livre, merci de donner à ce sujet l’importance qu’il mérite. Vous avez su libérer la parole de cette femme.

  3. Alex

    Une histoire qui retrace toute l’atrocité et la souffrance vécue par une femme sous l’emprise et le control d’un mari cruel et sans merci. Ce récit haletant nous plonge dans une réalité obscure que bien trop de femmes subissent sous une forme ou bien une autre. Cet ouvrage lève le voile sur un trouble de la personnalité marquant et j’espère qu’il saura venir en aide aux victimes en proie à ces relations à double tranchant. Une belle mise en garde contre les pervers narcissiques et sur la face cachée de relations toxiques inéluctablement liée à un destin foudroyant pour bon nombre de victimes.

  4. Clément

    Très beau livre. Bien dans l’actualite. On parle beaucoup de la violence physique faites aux femmes mais pas assez de ces violences et traumatismes psychologiques…bravo et merci de faire partager c’est important.

  5. Eric

    Cette histoire incroyable et terrifiante, pourrait faire un film remarquable.

  6. Yves

    Je recommande la lecture de cette Impressionnante histoire ! On a du mal à l’imaginer tirée de faits réels tant la manipulation est invraisemblable. Il pourrait s’agir du crime parfait. A lire absolument !

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Céleste Barlet

Céleste Barlet n’est pas un auteur à succès ni une romancière, mais le sujet de la violence faite aux femmes lui tient particulièrement à cœur. Elle souhaite, à travers ce roman noir, témoigner des effets dévastateurs que peut engendrer le travail de longue haleine du pervers narcissique sur sa victime, afin que chacune ou chacun puisse s’en préserver.