BILLEBAUDE -Il était une fois…la chasse devant soi.

4.99 12.90 

Du vécu !

Vingt-deux récits cynégétiques, traités avec humour et fantaisie et témoins d’une tradition champêtre du Piémont pyrénéen : la chasse devant soi au petit gibier.

Au sein de la campagne éternelle, gibier, chien et chasseur ne font qu’un et, tour à tour, tiennent les premiers rôles de cette divine comédie où réalité et imagination se conjuguent à l’unisson d’une nature souveraine.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

 

Dix ans déjà que les pavés avaient été déterrés, les barricades hérissées. Soixante-huitard, j’avais baissé les armes très tôt… après une « âpre lutte sociétale ».

Je ne les reprenais que périodiquement pour courir monts et vallées à la poursuite d’un hypothétique gibier. La chasse, en effet, tenait une place prépondérante au sein de mes loisirs redoutablement sportifs.

Le « Grand Truc » approchait, le 18 octobre. La très célèbre : Saint Luc*. Moment tant attendu par les paloumayres du Sud-Ouest. Moment où le ciel gris automnal s’azurait de palombes. Le grand déballage des migrateurs. Le rêve bleuté des chasseurs pyrénéens : La maladie bleue*.

 

..

 

Nous revendiquant, sûrement à juste titre, d’origine gauloise, notre seule et unique peur était que le ciel nous tombât sur la tête ! Or, ce matin-là, le plafond était si bas que nos cheveux, gominés de sueur et de moucherons, bichonnaient les nuages boursouflés et querelleurs qui ne cessaient de s’épancher depuis des jours et des jours. Leur chagrin semblait incommensurable et leurs glandes lacrymales sans fond.

Maugréant sous mes moustaches de suidé, Astérix privé de sa dose quotidienne de Romain, je traînais le pas. Trempé jusqu’aux os. Crotté de bouillasse récoltée lors d’une malencontreuse chute au fond d’un fossé vicieux. Puant la vase, la sueur et surtout le chien mouillé.

Notre équipage, mon fidèle Toby, mon grand frère et moi-même, avions décidé, par ce joli temps automnal, de profiter d’une douche naturelle tout en billebaudant à la rencontre, qui d’une sarcelle, qui d’une draine, voire même de Dame Bécasse.

…..

 Mi-octobre la Mordorée, tant espérée, serait-elle au rendez-vous ?

Alors qu’Eliot, mon tout jeune griffon korthal, arrosait à qui mieux mieux les pissenlits rabougris et les abondantes pousses sauvages, Toby, mon fidèle épagneul breton, dévalait à mes côtés la combe qui pique tout droit sur le ruisseau de Saint-Jean. Le bois touffu, refuge de Dame Bécasse, se découpait à contre-jour en ombres chinoises sur nos Pyrénées laineuses qui moutonnaient contre un horizon d’azur limpide.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “BILLEBAUDE -Il était une fois…la chasse devant soi.”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Jean-Claude Boyer

Troisième enfant de sa fratrie, l'auteur est né en 1952, au cœur des Pyrénées à Montréjeau, une ancienne Bastide Royale. Un Lion dans un nid d’Aigle. Issu d’une famille de modestes commerçants, son père lui inculqua très tôt les valeurs sportives et morales de la pêche, de la chasse et du sport en général. Après des études à Toulouse et l’obtention du Baccalauréat, il doit hélas abandonner, pour cause de blessure « rugbystique », la préparation du professorat d’éducation physique et sportive. Changeant son fusil d’épaule, il reprend des études tertiaires en Faculté de Philosophie. Actuellement cadre A - Fonction Publique Territoriale, en position de détachement auprès des services Eau et Assainissement de Toulouse Métropole, il réside toujours au sein de la nature dans le Piémont Pyrénéen.