Bestiaire – Le roman des hommes-fauves – Première époque : L’Antiquité

9.99 20.90 

Sous le règne de l’empereur Domitien, l’acrobate celte, Laf Orn, devient prisonnier de Rome. Formé au Ludus Magnus par le maître d’armes, Caïus, il sera le gladiateur Ursius. Il y rencontrera Vélius, jeune aristocrate en quête de gloire dans l’arène, dont la sœur Julia va bouleverser sa vie à plus d’un titre. Ayant obtenu sa liberté, il sera adopté par leur père, le sénateur Julius Brutus. L’amour de Julia guidera ses premiers pas vers les fauves qu’elle a apprivoisés. Il fera alors la connaissance de Régius, le procurator du Bestiarium et du mansuétaire Riad Percos. Ils l’aideront à triompher des lions géants dans l’amphithéâtre Flavien lors de l’accession à la pourpre de Nerva. Son nouveau destin choisi, il éduque au domaine de Bacchus de jeunes fauves débarqués à Ostie. Des exhibitions voient le jour. Elles lui permettront d’écrire au sein du théâtre Brutus les plus belles pages de l’histoire des hommes-fauves, celles du commencement.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Bestiaire – Le roman des hommes-fauves – Première époque : L’Antiquité”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Patrick Trauchessec

Patrick Trauchessec assiste, à l’âge de six ans, à son premier spectacle de cirque et reste subjugué par le dressage des fauves. Plus tard, il apprend cet art si particulier auprès de Jim Frey, un dresseur de fauves réputé, jusqu’à son départ pour l’armée au terme de son sursis universitaire. Ses parents, inquiets de cette passion l’ayant amené plus loin que prévu, l’influencent pour faire carrière à la BNP. Ironie du sort, le monde de la banque est celui des banquistes et non pas des banquiers depuis les origines. Son attachement au travail en cage perdurera cependant, sachant ce qu’il représente d’abnégation, de psychologie animale et de contacts dangereux. Une fois à la retraite, il décide d’écrire sur le sujet en le développant sous forme de plusieurs romans qui correspondent depuis l’Antiquité à son évolution. Sans écarter les erreurs du passé, il y glorifie l’osmose pouvant naître entre l’homme et le fauve.