Alice, l’assistante sociale qui ne fait pas que des merveilles

9.99 19.90 

Alice, née dans le Nord de la France, devient assistante sociale en Normandie. Sa vie professionnelle, jalonnée de rencontres et d’émotions, croise sa vie personnelle et familiale, remplie de rêves qu’elle veut réaliser avec détermination. Ce croisement se fait grâce à sa grand-mère qui veille sur sa vie en lui envoyant des signes, et en orientant parfois ses choix.

Au fil des années, de ses colères, et des rencontres, Alice réalise ses rêves et se construit.

Avec courage et peur, entre rires et larmes, Alice nous montre qu’une assistante sociale est avant tout une personne humaine qui peut aussi commettre des erreurs et faire des bêtises, tout en gardant du plaisir dans son métier malgré les blessures et difficultés qui peuvent survenir. Alice nous permet de croire que tout est possible.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

Au début de l’histoire des assistantes sociales, elles étaient un mélange de religieuses (pas les gâteaux !) de dames de bonnes œuvres, à veiller sur l’hygiène des mères et des enfants, puis elles furent aussi infirmières… De saintes femmes en tous les cas ! On disait des jeunes filles qui souhaitaient s’engager dans cette voie, qu’elles avaient la vocation ! Plus tard on les a vues barouder la campagne en 2CV, portant chignon et talons plats, chapeaux, voire gants selon les « milieux » auxquels elles rendaient visite. Hier placée entre le maire et le curé telle une célébrité, elle est aujourd’hui casée définitivement chez les idiotes dans « le père Noël est une ordure ».

 

Pour certaines personnes, l’assistante sociale n’a pas d’autre vie que sa vie professionnelle. D’ailleurs, elle n’a pas d’amoureux et encore moins d’enfant, puisqu’elle vient dans les familles retirer leurs enfants pour les emmener chez elle. Elle n’est jamais malade, ne fait pas ses courses non plus. « Donneuse de fric » ou « remplisseuse de papiers », voire « jamais là quand on l’appelle », ou qui passe sa journée à boire du café, sont des clichés qui ont la vie dure.      Personne ne se doute que si elle se laisse aller à ses émotions, l’assistante sociale peut commettre l’irréparable, voire l’inavouable… Et que dire de ce qu’elle ferait si elle avait une baguette magique, comme tout à chacun semble le croire !

L’image que véhicule l’assistante sociale vadrouille entre la fée et la sorcière car elles se partagent le pouvoir, mais celui de la sorcière est situé du côté de la force obscure. Comme la sorcière, ne le nions pas, l’assistante sociale a un certain pouvoir, elle « tient » ses clients non pas par le bout du nez, mais par le bout d’une aide financière, d’un signalement au juge, ou de sa connaissance de la législation. Elle peut accorder ses faveurs à certains, et les refuser à d’autres.

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Alice, l’assistante sociale qui ne fait pas que des merveilles”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Patricia Figarede-Thomasse

Patricia Thomasse est assistante sociale. Sa carrière a débuté en polyvalence de secteur, où la protection de l’enfance est au cœur des situations rencontrées. Nommée responsable de circonscription, elle s’éloigne de l’action sociale des départements pour rejoindre les services de l’Etat et découvrir l’urgence sociale au moment de la guerre du Kosovo. La reprise d’études universitaires lui a permis de rédiger un mémoire de Diplôme Supérieur en Travail Social, sur le plaisir dans le travail social, et déjouer le burn-out qui commence à envahir la sphère sociale. Forte de cette expérience, elle est devenue formatrice et enseigne l’expertise aux étudiants assistants sociaux. Sa carrière se termine dans un service d’Aide sociale à l’enfance, là où jamais elle n’aurait pensé travailler.