Alex

7.99 16.90 

Un village de pêcheurs, loin des agitations, un homme qui se réveille : Alex.
Qui est-il, victime, bourreau ? Pourquoi a t’il atterri dans cet endroit, ce cocon hors du temps ? Manu, le chef du gang, le barbare de la cité, redouté ou vénéré, avait sans doute du souci à se faire. Braquer, se cacher, faire régner la terreur et loin des lois imposer la sienne, en chef de meute, c’est presque banal, si loin du village de pêcheurs.
Le parcours croisé de ces deux hommes met en évidence l’étrangeté d’un monde, où le meilleur et le pire se côtoient, la quête philosophique et la violence urbaine, les lieux de quiétude et les scènes morbides.
Les amours sincères ou feintes, le mélange du solaire et de l’obscur…même le sport et les vacances ont leur place dans ce roman de vie.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAIT DU LIVRE

Alex se tourna de côté. Le soleil passait, blafard, entre des rideaux épais vaguement bousculés par le vent. Pas envie de bouger, juste envie de rester à flotter ainsi, sans se laver, sans rien décider, passif absolument.

Pour les sauvages, dans leur cité, l’été c’était l’enfer. Vers midi, les réveils difficiles trouvaient pour seul horizon le sordide immeuble d’en face. Quelle que soit leur couleur de peau, ils étaient tous blêmes et les murs blancs renvoyaient un étrange sentiment de mal de tête persistant.

Le mal-être était palpable, impossible de ne pas être oppressé, angoissé. Alors, l’alcool circulait.

La balle fit sauter la moitié du visage. La joue, le nez, l’œil furent explosés ; la cervelle de la jeune femme se mêla à son sang sur le guichet de la banque.

L’un des deux complices de Manu tira deux fois sur l’homme au sang-froid, qui ne porta jamais si bien son nom.

Deux vies arrêtées, terminées, rideau.

Plus rien ne serait dit par ces lèvres, plus une caresse ne serait donnée par ces mains, plus une envie, plus un rêve.

« La bête, c’est comme ça qu’on l’appelle et c’est comme ça qu’il vit.

On est un peu moins jeune, il fait encore moins chaud. On devient presque pâles. On n’ira jamais dans ces beaux quartiers. Les gamins qui sont nés entre-temps grandissent, vont à l’école, mais ce sont toujours eux qui ramènent de mauvaises notes. Ils commencent à porter de larges pantalons et des casquettes de travers.

Et puis, arrive inévitable le temps de la renonciation. Le père s’est fait virer. Plus moyen de trouver du travail, on ne veut plus de lui nulle part. Il picole. Il est volage. Sa femme lui crie dessus. Alors, quand il a trop bu, il cogne, puisque c’est la forme masculine de la violence. La violence de la femme, elle, se trouve dans les paroles, ce flot d’insultes et de reproches.

Mais, peu à peu, la rumeur s’était transformée en quasi-certitude : ils étaient là, tout près, mais invisibles. De temps à autre, ils quittaient les lieux sombres pour quelques teufs ultra-fermées où ils vidaient leurs têtes. Mais, ce matin-là, pour sûr, les rats étaient vraiment sortis de leur trou.

 

 

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Alex”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Yan Bachot

Né en 1962, grand fan des Beatles, de rock et de vieux westerns (sujet sur lequel il peut disserter pendant des heures !), Yan Bachot, à l’instar de son personnage, Alex, s’efforce de mener une vie paisible, avec sa tribu, après un parcours de vie parfois tumultueux, rarement tiède. Homme de convictions, il est impliqué, modestement, dans la vie politique de sa commune et exerce une activité professionnelle à mille lieues de ces personnages qu’il décrit, puisqu'il travaille dans le domaine Financier, après de nombreuses années d’activités managériales. Amoureux de la ville et de ses lumières mais également des grands espaces, il porte en lui toutes les contradictions possibles !