Adieu ma belle jarretière verte

(3 avis client)

6.99 14.90 

Dix générations de Corriveau : le premier, Étienne, parti de Fontclaireau, Charente, en 1666, pour la Nouvelle-France, en passant par l’histoire de Marie-Josephte Corrivaux, pendue pour meurtre. Son procès se déroule en anglais, puisque la colonie est passée aux mains des Britanniques. Son cadavre suspendu pendant des mois donna lieu à plusieurs légendes qui perdurent encore aujourd’hui.
Le premier tome raconte la saga des Corriveau, mes ancêtres. La description à travers les différentes temporalités nous entraîne toujours plus loin dans la lecture. La mise en scène, avec dynamisme et justesse, dans une plongée au cœur de l’histoire prenante et authentique du Québec et de ses gens. Adieu, ma Belle Jarretière Verte, c’est aussi une fée magique qui nous redonne espoir.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Les plus grands se font des clins d’œil, car ils ont bien compris d’où vient le nom de la Belle Jarretière Verte. Ils ont entendu les petits mots doux que leur père murmure en cachette à leur mère, mais ils ne savent pas le fin fond de l’histoire. C’est leur secret à eux, Louis pis Virginie.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

3 avis pour Adieu ma belle jarretière verte

  1. Bernard mouzon

    Certes il faut connaître ses ancêtres pour mieux comprendre sa vie! Émouvant, rien que de voir la couverture et lire le résumé au dos, on est ému! C’est réussi, la vie des paysans à cette époque dans beaucoup de pays! J’attends les 2 autres tomes avec impatience.

  2. Silvie

    J’y ai appris coutumes et des tas de choses du Québec. L’histoire des Corriveau est intéressante, on s’attache au jeune couple louis et Virginie. La verve et la passion racontées par l’autour sont communicatives, si bien qu’in À pas en vie que l’histoire s’arrête.

  3. Françoise

    J’ai aimé le début avec toutes les recherches et faits d’histoires. C’est dramatique ce qu’est ces enfants ont vécu.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Marie-Andrée Corriveau Renaud

Mais d’où viennent le courage et la détermination de l’auteure ? Sûrement du premier Corriveau. Durant trois mois, il navigua sur un voilier de misère, pour une terre inconnue, au péril de sa vie ! Et d’où vient cette histoire de la Belle Jarretière Verte, que sa mère lui racontait enfant ? Le 21 avril 1996, ne résistant plus à l’appel de l’aventure, l’auteure quitte son pays, sa famille, sans papiers, ni argent, ni anglais. À son départ, sa mère lui remit une boîte de ses biscuits préférés. Après plusieurs heures de route, elle ouvrit son précieux cadeau, une petite note s’y trouvait : « Si tu as besoin, appelle trois fois la Belle Jarretière Verte, elle viendra toujours à ton secours ». Ce jour-là, elle pleura et décida d’écrire l’histoire parfois difficile, parfois tragique, mais aussi remplie d’amour de la Belle Jarretière Verte, sa mère.