A travers le monde en 63 ans

9.99 21.90 

Chez Jonathan Swift et Jules Verne, les voyages sont vécus par des personnages, créations des auteurs. Dans le présent ouvrage, je suis acteur de cette sorte de nomadisme moderne, dénommé tourisme. C’est donc ici une autobiographie de voyages et séjours. Concernant le plan du texte, il se déroule selon l’ordre alphabétique des pays visités : Albanie, Algérie, Allemagne, Autriche, Belgique, Bahreïn, Cambodge, Canada, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Cuba, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Laos, Maroc, Népal, Pologne, Portugal, San Marin, Suisse, Tunisie, Turquie, URSS et Russie, Viêt-Nam. En dehors de la France où je suis allé dans toutes anciennes provinces ainsi que dans les îles de Corse et de La Réunion, l’Algérie est le pays où j’ai noué le plus de contacts ; ils perdurent encore actuellement avec mes anciens élèves, septuagénaires, aussi, avec d’autres, des ami(e)s… D’autres pays où j’ai été bien accompagné, me sont chers aussi. Ainsi, appartiennent à cette catégorie : La Côte d’Ivoire, le Canada, la Tunisie, le Laos, le Népal. Ma priorité a été la rencontre avec les habitants de tous ces pays visités.

UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

Les réjouissances après la cérémonie du mariage se déroulaient dans une grande maison. Une suite de grandes pièces, bordées de deux couloirs permettaient d’aller de l’une à l’autre. Suivant la coutume, les femmes étaient séparées des hommes. Bien entendu, j’étais avec les hommes ; une ambiance chaleureuse. On buvait autant de jus de fruits que de bière. Dans le brouhaha des voix, je pouvais entendre aussi la musique, les clameurs, les rires des femmes, dans une autre pièce, non contiguë à la nôtre. Je n’étais pas seul à entendre. Pourtant, personne n’avait envie d’aller voir ce qui se passait à côté ! Personne ? Si ! Moi ! L’unique Roumi présent ! Spontanément, je me lève sans demander à mon voisin. Mon arrivée chez les dames est saluée par les you-yous habituels. De suite, j’improvise, je danse, sans façon, comme toutes… Quelques minutes plus tard, une bande de jeunes garçons arrivent, se mettent à danser eux aussi… Ils s’étaient dit : puisque le Roumi a rejoint les femmes, pourquoi pas nous !? La mixité, alors, était de mise. Les jeunes, surtout, étaient heureux de cette entorse à la tradition !…

****

À Ananguié, Barnabé est une personnalité reconnue, appelée ici : Nanan ! Après un moment passé, dans sa cour, nous allons visiter deux de ses plantations, voisines l’une de l’autre, à quelques kilomètres de là : l’une contient des caféiers, l’autre des hévéas. Nous ne verrons pas sa plantation de cacaoyers. Pour ce qui est des hévéas, dont on tire le caoutchouc, cet arbre vit soixante-dix ans environ, produit à partir de 7-8 ans. La sève, on l’obtient à partir d’un récipient collé à la base de l’arbre. L’hévéa, à l’âge adulte, peut atteindre 30 m de hauteur et 1 m de circonférence à la base. Les caféiers, eux, vivent cinquante ans et produisent des grains à partir de 3 ans. Le caféier de Côte d’Ivoire permet d’obtenir du café robusta. C’est un arbre dont la taille varie de 3 à 12 m. Toutes ces plantes sont sujettes à des maladies, d’où des traitements adéquats. En allant aux plantations, nous avons rencontré plusieurs personnes, des femmes, des hommes qui revenaient ou allaient aux champs. Les plantations représentent du travail, des emplois, des pouvoirs d’achat : une richesse pour la Côte d’Ivoire, un sujet que j’aborderai plus tard !

 

 

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “A travers le monde en 63 ans”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Fred Brûlé

Né en 1938, en Haute-Bretagne, au village du Châtellier-en-Pléchâtel, Fred Brûlé, enfant, parle le gallo, dialecte local de la langue d’oïl. D’origine paysanne par sa mère, le licenciement de son père, ouvrier mineur, va provoquer l’interruption, mais pas l’abandon, de ses études secondaires. L’Université va lui permettre l’accès aux connaissances et aux rencontres humaines. Il intègre ensuite l’Éducation Nationale et durant cinq années va enseigner en Algérie, au titre de la Coopération, entre 1966 et 1971. De retour en région parisienne, il continue d’exercer, alors en tant que cadre pédagogique et administratif. À la retraite, il retourne vivre dans le village qui l’a vu naître. Militant d’associations locales et nationales, les travaux manuels, la visite des gens et les longues randonnées dans sa campagne, lui ont permis – grâce à la confiance de son premier éditeur – d’écrire puis de publier, en 2019, Le Châtellier et les Villages de Pléchâtel, autrefois et en 2020, sous le pseudo René Legaud, un recueil de nouvelles, Réciprocités, un érotisme engagé qui prend vie aux confins de l’intimité féminine.