A l’encre de mon cœur – Toutes mes chansons

7.99 18.90 

L’auteur nous confie, dans cet ouvrage, ses propres chansons écrites d’une main de maître, retraçant les nombreux instants qui ont marqué sa vie.

Pascal Dague n’a rien à envier aux plus grands paroliers. Ses mots sont porteurs d’amour, de vérité et de tolérance.

Effacer
UGS : ND Catégories : , Brand:

Description

EXTRAITS DU LIVRE

« Le temps me manque

Tout comme le courage

Pour être en état de réaliser

Ce que j’avais imaginé

 

Je garde en mémoire

La tendresse de son regard

Et dans le cœur, le secret

De l’aimer à jamais »

 « Que du bonheur »

*****

 

« C’est le sein libre et frémissant

Semant sous le nez des passants

Des effluves capiteux et purs

Que s’ouvrent à nouveau mes blessures

 

Désarmé je le suis, par ton arrogance

Tu ne m’as dédié aucune pensée

Ne m’as laissé aucune chance

Et pourtant, je continue de t’aimer »

 « Trois cents ans »

Informations complémentaires

Format Livre

ISBN Ebook

Version

,

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “A l’encre de mon cœur – Toutes mes chansons”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A propos de l'auteur : Pascal Dague

Pour des raisons de sécurité, je ne peux me présenter comme j’aimerais le faire… J’ai servi mon Pays en y mettant toute mon énergie, toutes mes forces. Entre enthousiasme et écœurement. J’ai aussi protégé certaines personnalités venues de mondes très différents. Je l’ai fait au péril de ma vie. J’ai enfin, sous la direction de services secrets étrangers, accompagné, quelques fois, de hauts dignitaires jusqu’à leur dernière demeure… Mais quelles que furent mes missions, j’ai toujours eu une passion pour l’écriture. Quelque part, l’écrivain est un flic, un flic sentimental qui traque l’information jusqu’à satisfaire sa curiosité. Rien n’est simple, rien n’est écrit d’avance, la liberté se sculpte avec le temps. Faut-il encore le prendre pour lui donner toute son importance. Le repos d’une vie est à ce prix…