90 Numéros – L’univers du jeu de loto traditionnel depuis le XVIIIème siècle jusqu’à aujourd’hui

9.99 19.90 

Depuis le milieu du XVIIIème siècle et jusqu’à aujourd’hui, le jeu de loto est présent dans nos villes et villages. Petit à petit, les meneurs de parties ont inventé des déclamations associées aux numéros tirés du « sac de la fortune ». Véritables trésors linguistiques, à découvrir ou à redécouvrir, ces petites merveilles de légèreté, d’humour, de pertinence, d’associations imprévues, constituent un fond précieux qu’il serait dommage d’ignorer.

Ce livre se butine selon l’humeur du jour, nul besoin de marquer une page, se plonger dans la lecture du paragraphe immédiat comblera toujours votre curiosité.

UGS : ND Catégorie : Brand:

Description

  • En Provençal: – 50, Quau plouro ?   Déclamation exploitant l’homophonie entre « Cinq canto » (cinq chantent) et « cinquanto » (50) pour demander « Qui pleure ? » (Quo plouro ?).
  • En Occitan: – 40, A costat de Crusi (à côté de Cruzy)Dans l’Hérault, la commune de Crusy est limitrophe de la commune de Quarante (Quaranta).
  • En Catalan: – 90, El ventilador espatilat (le ventilateur en panne) Déclamation qui utilise l’analogie phonétique entre la prononciation du numéro 90 (noventa) et l’absence de vent (no venta)… puisque le ventilateur est en panne !

En Français : – 4, La main du menuisier  Car elle comportait souvent un doigt en moins à cause des dangers liés à l’utilisation d’outils ou de machines à lames coupantes.

Informations complémentaires

ISBN Ebook

Version

,

Format Livre

ISBN Livre

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “90 Numéros – L’univers du jeu de loto traditionnel depuis le XVIIIème siècle jusqu’à aujourd’hui”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A propos de l'auteur(e) : Roger Bouisset

Passionné d’histoire, retraité de l’Education nationale, Roger BOUISSET concentre l’essentiel de ses recherches aux singularités de sa zone d’habitation. Partagé entre Provence et Languedoc, le delta du Rhône a toujours vécu, et vit toujours, la complexité des relations politiques et administratives propre à une zone frontière, fût-elle entre régions d’une même entité géographique. L’auteur nous livre ici son amour pour ses racines, Fourques en Languedoc, Arles en Provence, et son quartier d’enfance de Trinquetaille en Camargue.